Les jeux en cloud représentent la prochaine frontière majeure pour l’industrie du jeu vidéo. À mesure que le jeu se déplace des consoles au lieu de la diffusion en continu à partir des centres de données Web, il pourrait donner naissance à de nouveaux chefs de file du secteur.

Déjà, des géants de l’Internet comme Tencent, Microsoft et Google s’attendent à jouer un rôle majeur sur le marché émergent. Pendant ce temps, des éditeurs de jeux tels qu’Epic Games et Electronics Art, poursuivent également l’opportunité de la diffusion en continu. La différenciation concurrentielle dans la prochaine vague de services de jeu en cloud se concentra sur deux domaines clés : le contenu en cloud et l’infrastructure.

Le cloud pourrait mettre en jeu des développeurs de logiciels de jeu

Brandon Ross, analyste chez BTIG, a déclaré que le passage au jeu en cloud pourrait mettre en jeu des stocks importants de jeux vidéo. Les géants du Web, comme Google et Amazon, pourraient vouloir posséder le contenu qu’ils distribuent dans les services de jeux en cloud.

Ci-après une vidéo parlant des jeux en cloud :

La question la plus importante pour les investisseurs en jeux vidéo est peut-être de savoir si l’entrée de nouveaux distributeurs permet d’atteindre les objectifs d’acquisition des éditeurs. Une des cibles potentielles d’acquisition est le logiciel Take-Two Interactive Software.

Le jeu en streaming pourrait changer le paysage concurrentiel

Les jeux en cloud pourraient être révolutionnaires. La diffusion de jeux en cloud a le potentiel de changer le paysage concurrentiel de l’industrie, tant pour les plateformes de distribution que pour les éditeurs de contenu qui les fournissent.

Retirer le calcul du matériel local et le transférer dans le cloud permet aux joueurs de joueur à des jeux de haute qualité graphique sur n’importe quel appareil, quelle que soit sa puissance de traitement. Le jeu deviendrait véritablement agnostique pour un appareil pour la première fois dans l’histoire du secteur.

Source :

Investors

Recevez les meilleurs articles par email une fois par semaine !
+ +
Inline
Inline