Quittons pour un temps le Sud-Ouest et gagnons des contrées légèrement plus orientales… dans l’Hérault ! Le Mas de l’Écriture nous accueille à Jonquières, dans une ambiance toute particulière, avec trois cuvées principales fort intéressantes. Sur les terrasses du Larzac, ce sont d’excellents breuvages qui donnent de l’inspiration aux écrivains… mais aussi aux chefs cuisiniers, puisque divers restaurants étoilés ont déjà repéré ce domaine.

L’histoire d’un mas

La notion de mas nous emmène d’emblée droit vers le Languedoc et la Provence. Ici, dans l’Hérault, pas trop loin de Montpellier, c’est Pascal Fulla qui commande. Ce passionné s’est lancé dans le monde de la viticulture sur le tard. Sa fille, Léa, l’a rejoint dans cette belle aventure. Ils vivent leur travail comme un véritable art, et les meilleurs vignerons ne leur donneront pas tort. C’est tout un savoir-faire et une véritable sensibilité que d’élever du bon vin, de celui qui « réjouit le cœur de l’homme » ! Et c’est réussi avec le vin L’Écriture, présenté en vidéo :

L’appellation du Mas de l’Écriture est peu connue du reste de la France, quoiqu’elle présente d’excellentes boissons. Il s’agit du secteur viticole terrasses-du-larzac. Mistral et tramontane y balaient des sols argilo-calcaires, coincés entre le plateau du Larzac et la mer Méditerranée. Dans cet environnement remarquable, le passage à l’agriculture biologique s’est effectué en 2009. La certification administrative a suivi dès 2012. Désormais, les propriétaires du mas s’essaient à la biodynamie.

Les vendanges sont faites à la main et parcellisées. La production moyenne est à hauteur de 25 hectolitres par hectare environ. Les cuves utilisées sont en inox ou en chêne (origine France), en respectant l’origine parcellaire des raisins. Le mode de l’extraction douce est bien entendu privilégié. L’élevage du vin dure une année.

Des vins qui ont une histoire à raconter…

Commençons par le vin le plus accessible : L’Émotion. Pour 10 à 15 €, c’est un excellent vin, agréable, léger (au bon sens du terme) et fruité. Sans prise de tête, il fait la différence dans un bon repas. Il est très plaisant et tout le monde l’appréciera. Syrah, grenache, cinsault et carignan font toute sa complexité. Très méditerranéen, mais sans la moindre lourdeur. Voici de quoi vous donner le vin à la bouche :

Avec Les Pensées, on est largement au-dessus. C’est sans doute encore mieux que le bon chanturgue que Blaise Pascal devait boire en guise de médicament. À titre d’exemple, c’est un vin que l’on pouvait retrouver dans la cave de L’Auberge de la Galupe à Urt du temps où elle avait deux étoiles au guide Michelin. Comptez entre 20 et 30 € la bouteille pour vous l’offrir. Les saveurs sont nettement plus prononcées et profondes que pour L’Émotion. Les notes de fruits rouges sont clairement mises en avant, le cinsault s’exprimant tout épanoui. Le chocolaté du grenache pimente ces nuances à merveille, pour donner du sérieux à l’ensemble. Carignan et syrah contribuent ensuite à former un corps juteux et fin.

Enfin, L’Écriture est la cuvée phare du mas éponyme. C’est hors compétition. Cette cuvée est très difficile à trouver en tant que particulier : les professionnels et les amateurs se l’arrachent tout simplement. Si une bouteille passe sous votre nez, n’hésitez pas : c’est votre jour de chance…

Recevez les meilleurs articles par email une fois par semaine !
+ +
Inline
Inline