Marseille est une série française disponible sur Netflix. Malgré une première saison pas très bien accueillie, le service de streaming a décidé de repartir pour une nouvelle saison. Voici les raisons pour lesquelles vous devriez la regarder.

Benoît Magimel ne parle plus avec un accent

Alors que ses imitations de l’accent marseillais avaient plutôt tendance à le tourner en ridicule, l’acteur parisien parlera enfin normalement dans cette deuxième saison. Même si ça peut paraître un peu incohérent que le personnage de Lucas Barrès parle maintenant sans accent, ce n’est pas plus mal d’avoir arrêté de faire les frais de cette fausse bonne idée.

Les héros de la première saison seront de la partie      Source : site officiel Netflix

Une intrigue bien plus prenante

Lors de la première saison, le thème principal était la trahison entre différents hommes politiques. Si l’idée semblait convaincante lors des premiers épisodes, elle est rapidement devenue redondante et prévisible. Cette deuxième saison verra l’extrême droite arriver au pouvoir. On pourra y voir le type de politique qui pourrait être menée par un parti extrémiste, mais également jusqu’où peuvent aller les autres acteurs politiques pour garder une importance sur le plan politique.

Pour la performance de Natacha Régnier

Cette dernière joue le rôle de Jeanne Coste, la responsable d’un parti d’extrême droite. Cette jeune femme blonde dispose d’un visage angélique et candide, mais également d’une très grande volonté. Sa présence permet de donner un peu de fraîcheur à la série lors de ses confrontations avec Benoît Magimel et Gérard Depardieu. De plus, sa prestation permet d’en faire la femme forte de la série, qui s’avère bien moins caricaturale que celle de Nadia Farès lors de la première saison.

Jeanne Coste, le leader d’extrême droite         Source : site officiel Netflix

Pour sa tentative de coller à la réalité

Dans cette saison 2, les différents sujets collent beaucoup plus à l’actualité française ou marseillaise. Si la position de l’extrême droite fait souvent débat, on peut également remarquer que le personnage de Jeanne Coste a beaucoup de similitudes avec Marion-Maréchal Le Pen. De plus, la série abordera un autre sujet qui fait beaucoup couler d’encre à Marseille : la gestion du Vélodrome.

Recevez les meilleurs articles par email une fois par semaine !
+ +
Inline
Inline