-


Vous souhaitez profiter au maximum de votre terrasse malgré le soleil et la pluie ? La mise en place d’une voile d’ombrage s’avère une solution pratique pour cela.

Les avantages d’’avoir un voile d’ombrage

En plus d’apporter un côté esthétique à votre terrasse, le voile d’ombrage permet également de vous protéger des rayons UV et de la pluie. Vous pourrez ainsi profiter de déjeuner en plein air ou de siestes à l’ombre sans craindre le soleil. Ce parement d’extérieur est aussi pratique pour ombrer vos plantes en pot. Et en prime, son prix est abordable, voire moins coûteux que les autres dispositifs d’ombrage.

Avant d’installer, il faut bien choisir !

Effectivement, avant de vous lancer, il vous faudra faire le bon choix de voile d’ombrage. Cela dépend de l’endroit où vous comptez le mettre en place, de son degré d’inclinaison et de l’emplacement de votre terrasse par rapport au soleil. Par ailleurs, si vous habitez en région ventée, misez sur des voiles aux matières résistantes comme la toile ajourée. Il est aussi important de déterminer comment comptez-vous le fixer, est-ce que vous disposez de poteau ou d’arbre à proximité de votre terrasse.

La mise en pose

Le système de mise en place du voile est comme suit. Le tissu est accroché sur trois extrémités : un sur le mur de votre maison et les deux autres sur un poteau, un mat ou autre dispositif. Cela peut différer selon la forme de la toile que vous avez choisie en fonction des dimensions de votre terrasse.

Si vous ne disposez pas d’arbre ou de poteau au préalable, il vous faudra installer des mâts. Préférez ceux en acier inoxydable, en alu ou aussi en inox. Pour les fixer solidement, le mieux est de les sceller au béton ou de les mettre en place sur patine. Après cela, attachez le voile en veillant à l’incliner légèrement. Pour l’accrocher, utilisez des tire-forts et des mousquetons, cela le permet d’être facile à démonter en cas de vent violent.

Recevez les meilleurs articles par email une fois par semaine !
+ +
e394b93a1daa69d284199128a3ea93c1QQQQQQQQQQQQQQQQQQQQQQ