Nombreuses et nombreux sont celles et ceux qui « se tuent » aux abdominaux à la salle de sport ou chez eux. La perspective d’arborer une belle tablette de chocolat est toujours séduisante. Mais certains mouvements, en apparence efficaces, sont à proscrire. Attention !

Le dos arqué

L’un des exercices déconseillé par les spécialistes reste les chandelles de bas en haut, ou crunchs inversés. Elles consistent en fait à s’allonger sur le dos, mettre ses jambes droites et en l’air et à descendre le plus près du sol, pour ensuite les remonter. Et ainsi de suite…

Si cet exercice est souvent pratiqué, c’est parce qu’il est très efficace pour travailler les abdominaux du bas notamment, toujours durs à dessiner. Malheureusement, vous le sentirez peut-être en essayant l’exercice, il vous pousse à creuser le dos à chaque descente : soit la posture la plus déconseillée par les experts !

 

Attention aux fameux « crunchs »

Cela vous paraîtra peut-être un peu bizarre, mais oui, l’exercice des crunchs, probablement le plus pratiqué lors des séances d’abdos, n’est pas non plus vraiment recommandé. Pour les débutants, il s’agit tout simplement de s’allonger sur le dos, de rapprocher ses deux jambes de façon à avoir les genoux en hauteur et d’aller les toucher ou de tout simplement relever le buste.

Pourquoi un exercice aussi basique est-il déconseillé ? Parce qu’il s’avère, à la longue, nuisible pour la colonne vertébrale et le bas du dos. Le mouvement nécessite en fait, d’autant plus lorsqu’il est mal effectué, de courber le dos pour se relever. Essayez donc au maximum de garder un alignement droit du bas du dos jusqu’à votre tête en faisant des crunchs ou…faites autre chose !

 

Attention au cou sur les obliques

Pour terminer avec les mouvements à proscrire de vos séances d’abdos, notons que les obliques peuvent également avoir une petite incidence sur les cervicales. D’autant plus si vous les pratiquez en arborant la même posture que pour les crunchs. Vous commencez ainsi par courber votre dos et votre colonne vertébrale. Mais le but du mouvement est d’aller faire toucher votre coude droit (main droite posée sur l’arrière de la tête), sur votre genou gauche par exemple. ATTENTION ! Hors de question de pousser sur votre tête pour que coude et genou se touchent ! En cassant votre cou de la sorte, vous vous exposez à des douleurs au niveau des cervicales…

Recevez les meilleurs articles par email une fois par semaine !
+ +
Inline
Inline