Les hommes à risque de cancer de la prostate seront épargnés par les biopsies et les interventions chirurgicales inutiles. Au lieu de cela, on demandera à ces personnes de se soumettre à une IRM. Cela pourrait permettre à un quart des cas de se faire soigner sans autres tests.

Les recherches suggèrent que la technique pourrait être deux fois plus efficace pour dépister les tumeurs les plus mortelles, garantissant ainsi un meilleur ciblage du traitement et augmentant la survie. Les hommes dont la maladie est classée à faible risque devraient se voir proposer des options claires quant à la possibilité de subir une intervention chirurgicale, une radiothérapie ou de rester sous surveillance active.

De nombreux cas de cancer

Dans de telles situations, les hommes devraient recevoir des informations détaillées sur les risques et les avantages des traitements susceptibles de provoquer une incontinence et un dysfonctionnement érectile. Chaque année, des milliers d’hommes suspectés d’un cancer de la prostate subissent des biopsies afin de détecter la maladie.

Voici une vidéo relatant cette maladie :

Les examens par IRM devraient être proposés comme une alternative de dépistage pour tous les patients suspectés d’un cancer. Selon des études récentes, environ 28 % de ces cas pourraient être épargnés par les biopsies exténuantes et invasives.

Une maladie difficile à diagnostiquer

La plupart des hommes sont sujets au cancer de la prostate. Mais il est notoirement difficile à diagnostiquer, car de nombreux symptômes possibles, tels que le besoin d’urine plus souvent la nuit, deviennent plus fréquents chez les hommes avec l’âge.

Les spécialistes utilisent des examens et des analyses de sang pour vérifier les antigènes spécifiques de la prostate afin de détecter un risque accru de maladie, mais ils peuvent également constituer des indicateurs peu fiables. Et certains cas de maladie de la prostate se développent très lentement, ce qui signifie que de nombreux hommes finissent par être traités pour un cancer qui ne les aurait jamais tués.

Source :

Telegraph

Recevez les meilleurs articles par email une fois par semaine !
+ +
Inline
Inline