Réduire la stigmatisation pourrait remédier aux troubles cognitifs. Une nouvelle étude a en effet établi un lien direct entre le nombre de cas de stigmatisation signalés par les hommes séropositifs et leurs résultats aux tests cognitifs, en mesurant les capacités telles que la mémoire et l’attention.

Des chercheurs de l’Institut et hôpital neurologique de Montréal, de l’université McGill et du centre universitaire de santé McGill ont testé 512 hommes âgés et de race blanche atteints du virus du SIDA. Ils proviennent tous de cliniques du Canada, ayant été dépistés positifs.

L’impact de la stigmatisation

Les participants ont rempli un questionnaire leur demandant combien de stigmatisation ils ont subi. Leurs réponses étaient liées à leurs résultats aux tests cognitifs et aux questionnaires sur la santé mentale. Les chercheurs ont constaté que la stigmatisation relative au VIH avait des effets directs sur la performance des tests cognitifs et l’anxiété.

Voici une vidéo relatant ces faits :

Il existait également un lien direct mais plus faible entre la stigmatisation et la dépression. Par ses effets sur la cognition, il a été révélé que la stigmatisation réduisait la participation à des activités sociales et nuisait à la vie quotidienne.

Une étude très révélatrice de la situation actuelle

Cette étude est la première à établir un lien direct entre la stigmatisation et les performances cognitives chez les hommes atteints du VIH. Les mécanismes par lesquels la stigmatisation affectent la cognition ne sont cependant pas clairs, mais ils peuvent aller de l’impact du stress chronique sur le cerveau à des effets psychologiques.

Le SIDA est devenu une maladie chronique. Avec une thérapie antirétrovirale efficace, l’espérance de vie des patients a augmenté et beaucoup sont ou seront bientôt des personnes âgées. Il est important de comprendre comment le virus et les facteurs connexes tels que la stigmatisation affectent les patients plus tard dans leur vie.

Source :

ScienceDaily

Recevez les meilleurs articles par email une fois par semaine !
+ +
Inline
Inline