Chaque année, la grande presse nous rappelle que les Français sont des champions de la consommation d’antidépresseurs… Et on peut presque en dire autant pour les somnifères, nos concitoyens manquant souvent de sommeil – la moitié, selon les derniers sondages. Ils sont d’ailleurs 16 % à souffrir d’insomnies répétées ! Or, pour rattraper un manque de sommeil ponctuel ou général, il n’y a rien de mieux qu’une bonne sieste ! Mais qu’est-ce qu’une bonne sieste ? Voici la réponse…

La sieste a de nombreuses vertus

Le premier but de la sieste est de nous reposer. Elle complète en quelque sorte la nuit en offrant une pause réparatrice en plein milieu de journée. C’est pour cela qu’on a pu parler de « méridienne » et qu’il en était officiellement question dans certains ordres religieux aux nuits entrecoupées de prières… De fait, au bout d’un moment, l’organisme dit « non » et a besoin de repos ! C’est essentiel pour être efficace au travail, mais aussi pour se sentir épanoui et éviter des blessures en cas d’activité physique, même anodine.

Une sieste dans un lit est toujours plus agréable… Source : PxHere

La sensation de détente produite par une sieste réussie est parfaite pour se sentir heureux et apaisé. En outre, l’endormissement de l’après-midi peut être l’occasion de réfléchir sereinement (en évitant toutefois les sujets anxiogènes). Et nous ne parlerons même pas des vertus digestives d’une sieste dominicale, après un bon repas… Bon pour le cerveau, bon pour la santé : que dire de plus ? Avec toutes ces qualités, on peut comprendre que la siesta semble être une véritable institution dans diverses contrées méditerranéennes !

À quoi ressemble une bonne sieste

La sieste idéale varie d’un individu à l’autre et en fonction des circonstances. La première condition à réunir pour un repos de qualité, c’est de le prendre dans une atmosphère propice. S’il s’agit généralement de son petit chez soi et de sa chambre, certains salariés seront dans l’impossibilité de rentrer chez eux pour dormir. Cela les fatiguerait plus qu’autre chose d’ailleurs… C’est pour cette raison que le bar à sieste est en train de fleurir un peu partout dans nos villes.

La plupart des experts conseillent de faire des siestes régulières, mais courtes. Il ne faudrait pas excéder 15 à 20 minutes. On parle aussi de « micro-siestes » pour ces précieuses secondes qui permettent de recharger ses batteries au quotidien. Vous en saurez davantage en visionnant cette vidéo :

On pourra cependant s’offrir avec profit une fois par semaine une sieste royale oscillant entre 30 et 45 minutes. En cas de nuit – presque – blanche ou perturbée par des cris de nourrisson (par exemple), un sommeil diurne d’une heure et demie peut s’avérer nécessaire… Mais attention à bien pouvoir s’endormir une fois le soir venu !

Une technique pour se réveiller d’une courte sieste sans mauvaise surprise consiste à s’allonger tout en tenant quelque chose dans sa main. Après un endormissement, la détente du corps nous fera le lâcher, ce qui occasionnera un réflexe de réveil. Mais votre micro-sieste vous aura déjà fait tout le bien que vous pouviez en espérer !

Source :

Biba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Recevez les meilleurs articles par email une fois par semaine !
+ +
Inline
Inline