Parfois, ils sont grands, petits, gros, discrèts, autoritaires, exubérants, mais leur choix sont toujours décisifs tous les soirs. Et quand tout va mal, ceux sont encore eux qui sont pointés du doigt. On peut voir un peu de tout avec les coachs de la NBA, parfois même un peu de n’importe quoi. Découvrez en quoi les coachs de la NBA se démarquent-ils.

Les coachs en leaders d’équipe, responsables des victoires

On en parle souvent mais on ne remarque pas forcément mais il faut constater que c’est cette notion qui domine la NBA. L’importance des coachs est tout simplement primordiale pour n’importe quelle équipe qui veut remporter un titre.

Rien ne peut remplacer le chef qui s’harmonise avec ces soldats, celui qui fouette quand c’est nécessaire, qui caresse quand les joueurs ont en besoin et qui fouette quand il le faut. Tout le monde y passe, même les plus grands joueurs ont vécu ces moments.

Palmarès, professionnalisme identité et

Vous connaissez surement Phil Jackson, le coach le plus titré de la NBA depuis toujours. Malgré son palmarès, il n’a pas pu venir à bout des Pistons en 2004. Une équipe menée avec excellence par Larry Brown qui a su jongler entre la rigueur et le freestyle pour atteindre l’excellence et laisser ses plus grands joueurs comme Chuncey Billups ou Wallace s’amuser sur le terrain.  Brown a su diriger son équipe plutôt rebelle tout en imposant son identité dans les esprits des joueurs.

Vinny Del Negro, Scott Brooks, Mike Brown, Mike D’Antoni Jason Kidd, Mike Woodson, … et la liste ne s’arrête pas là. Tous ces coachs ont un palmarès de vraies stars. Mais malgré tout ça, l’incapacité de developpement de certains aspects du coaching de ces entrainneurs les empêche d’aller aussi loin qu’ils voudraient. On peut notament citer l’autorité et l’identité qu’ils ont à créer dans leurs équipes respectives.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Recevez les meilleurs articles par email une fois par semaine !
+ +
Inline
Inline