Depuis l’évolution du smoking sous sa forme modèle (1930) le smoking est devenu un objet de fascination, l’emblème de l’élégance dans la gente masculine. Le smoking se portaient pour une occasion particulière. De ce fait, Il a été, au début réservé à l’élite de la population pour son coût cher et sa rareté. Mes ces temps sont révolus depuis des décennies, les styles d’habillement et l’évolution des mœurs ont cassé cette tendance sélective. Toutefois, si on veut être un gentleman, il faut connaitre le smoking.

Crée la première fois en 1850, le smoking a été conçu pour protéger les autres vêtements des hommes contre la fumée des cigarettes. Par la suite, ils se portent lors des dîners et des occasions nocturnes

La veste, élément fondamental du smoking

L’élément sur lequel tout se repose, et le plus important de la tenue c’est la veste. En effet, le mot smoking indiquait la veste. C’est seulement après que le terme a englobé tout l’ensemble de l’accoutrement. Après son évolution dans l’histoire depuis le roi d’Angleterre jusqu’à son exportation aux Etats-Unis en 1900, la veste est devenue la version moderne du smoking.

Son col souvent en châle ou pointu sont les standards typiques de la veste et fait toute sa classe. Les cols crantés sont déconseillés. Le revers, l’épaisseur ou la forme du col doivent se choisir avec soin. De même pour la boutonnière, qu’elle soit simple ou croisée, elle devra être doublés par la même matière du col. La veste doit se doter d’une coupe cintrée, sans fente, et doit arriver jusqu’au point culminant des fesses.

La chemise pour s’harmoniser avec le smoking

Ce vêtement doit être également classe pour s’harmoniser avec le smoking. L’idéale sera de couleur blanche, de col cassé ou rabattu, de poignées mousquetaire. Un nécessaire qu’il faut prendre en compte est le plastron quoi que puisse être sa forme. Il se trouve indispensable pour faire sortir le côté chic du smoking.

D’autres accessoires indispensables

D’autres accompagnements embellissent le smoking : le pantalon avec détail en velours, la ceinture sans passant et bien ajusté sera l’idéal. Le cummerbund est le préféré des amateurs, il se présente en bande horizontale sur la taille. Sinon le gilet et les bretelles ne sont pas obligatoires. La plupart du temps, ils sont généralement de couleurs noires.

Les chaussures doivent tout simplement être formelles pour être bien assorti avec le smoking, à savoir les mocassins vernis, les richelieus. Le nœud papillon s’avère être la cerise sur le gâteau. Il fera une bonne finition dans l’ensemble de ces vêtements

Recevez les meilleurs articles par email une fois par semaine !
+ +
Inline
Inline