C’est clairement un parti pris, mais oui : Game of Thrones est devenu une série assez banale. Quelles en sont les raisons ? Partez avec nous du côté de Westeros…

Game of Thrones ou l’éternel recommencement

Vous souvenez-vous de la saison 1 de Game of Thrones ? Le décor est admirablement planté durant les 10 épisodes, le ton médiéval est parfaitement dicté, les personnages sont tous vivants et surtout, la fin de la season 1 réserve au spectateur un retournement de folie, dont certains ne se sont pas encore remis. Evénement qui lance d’ailleurs toute la suite de la série. Bref, chapeau. L’autre grand moment que nous offre GoT : la fin de la saison 3 et ce fameux mariage rouge/pourpre. Bref, deux très grands moments qui ont fait le succès de l’œuvre de George R.R. Martin.

Le problème, c’est que ce « rituel », qui consiste à ronronner durant 8 épisodes, pour tout envoyer sur les deux derniers, ça va bien deux, voire trois saisons (et encore). Mais quand les auteurs vous servent la même soupe 5 saisons durant… On a compris je crois ! Le chef d’œuvre littéraire de Martin a été délibérément coupé par les scénaristes, pour faire durer le suspense. Le revers de la médaille, ce sont donc ces longueurs : des kilomètres de scènes inutiles entre chaque gros événement ! A tel point que GoT, version série, est désormais un peu trop prévisible et systématique… Banale même.

Attention, ils arrivent, mais tout doucement

Entre la saison 1 et la toute dernière, la cinquième donc, il y en a eu des épisodes pour parler de ces fameux “marcheurs blancs”. Les “autres”, comme on disait également dans Lost. Et bien eux aussi ont fini par lasser. Intrigue principale de l’œuvre dès le début, leur arrivée sur les territoires occupés et civilisés de Westeros est sans arrêt repoussée, saison après saison ! On nous dit et on nous répète : « Attention, ils arrivent », 20 fois, 30 fois… Le problème, c’est que lorsqu’ils sont effectivement là, certains spectateurs ne le sont plus ! Ou l’on revient encore une fois à ses kilomètres de longueurs…

Ma conclusion : Hollywood a sublimé, puis massacré Game of Thrones, à force de découpages et de libertés prises par rapport à l’histoire originale. Au final, j’aime la série autant qu’elle m’énerve… Mais ne jetons pas tout non plus, ça serait dommage d’abandonner après tout ça, non ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Recevez les meilleurs articles par email une fois par semaine !
+ +