Les données démographiques détermineront qui est le plus touché par l’automatisation. La politique aidera à limiter les dégâts. Les robots vont un jour prendre nos emplois. Mais pas tous nos emplois, et on ne sait pas vraiment combien. On ne comprend pas non plus quels emplois seront supprimés et lesquels deviendront ce que certains qualifieront de meilleur, de moins fastidieux.

Ce qu’on sait, c’est que l’automatisation et l’intelligence artificielle affecteront les gens de manière inégale. Les jeunes, en particulier ceux des zones rurales ou des minorités sous-représentées se verront probablement remplacer par les robots. Par contre, les personnes plus compétentes vivant dans les grandes villes sont plus susceptibles de conserver leurs postes, soit parce que leurs emplois sont irremplaçables, soit parce qu’ils sont nécessaires à de nouveaux emplois aux côtés des robots.

Les hommes seront les victimes

Par ailleurs, les hommes seront les victimes. Les emplois traditionnellement occupés par des hommes ont un potentiel d’automatisation plus élevé que ceux des femmes, ce qui signifie qu’une plus grande partie de ces tâches pourraient être automatisées avec la technologie actuelle.

Voici les détails de ces changements en anglais :

En effet, les professions que les hommes sont plus susceptibles d’occuper ont tendance à être plus manuelles et plus facilement remplacées par des machines et une intelligence artificielle.

Les machines vont nous remplacer

Le type de travail que vous avez a une grande incidence sur votre probabilité d’être remplacé par une machine. Les tâches qui exigent précision et répétition, par exemple, peuvent être automatisées beaucoup plus facilement.

Les emplois qui exigent de la créativité et un esprit critique, tels que les analystes et les enseignants, ne peuvent pas aussi facilement être recrées par des machines. Le niveau d’éducation des personnes influe considérablement sur les types de travail auxquels elles ont droit. Par conséquent, l’éducation et la profession sont étroitement liées. Moins d’éducation amènera plus probablement une personne à un travail plus automatisable, alors qu’une plus grande éducation signifie plus d’options d’emploi.

Source :

Recode

Recevez les meilleurs articles par email une fois par semaine !
+ +
Inline
Inline