Une cinquantaine d’empreintes de dinosaures ont en effet été découvertes sur l’Île de Skye, située au large des côtes écossaises. Elles datent du Jurassique Moyen, une époque pour laquelle on n’a retrouvé que peu de fossiles. Pour en apprendre plus à ce sujet, vous pouvez regarder la vidéo ci-dessous :

Des sauropodes et des théropodes

Si les archéologues de l’université d’Édimbourg, responsables de cette découverte, n’ont pas pu définir précisément à quelles espèces appartenaient ces empreintes, ils ont tout de même identifié qu’il s’agissait de traces appartenant à des sauropodes et à des théropodes. Ces deux familles de dinosaures étaient connues pour avoir longtemps cohabité, les premiers cités étant des herbivores à long cou tels que le brachiosaure, qui étaient souvent au menu de l’autre genre, des carnivores bipèdes parmi lesquels on retrouve le tyrannosaure.

Le célèbre tyrannosaure, de la famille des théropodes                  Source : PxHere

Une découverte rare et inestimable

Les archéologues ont très rarement l’occasion de faire de telles découvertes. Généralement, les fossiles d’époques aussi anciennes sont confrontés à deux problèmes. Ils peuvent en effet être figés dans des sédiments qui sont maintenant profondément enfouis et donc, très difficilement accessibles. Si ce n’est pas le cas, ils ont été effacés, notamment en raison du temps écoulé et de l’érosion. Heureusement, les recherches sont maintenant moins difficiles à mettre en place, entre autres grâce à la technologie que les chercheurs ont à leur disposition. Pour cette découverte, les archéologues ont par exemple pu profiter de drones, grâce auxquels ils ont pu prendre des photos des lieux auxquels les hommes ne pouvait pas accéder.

Voici à quoi ressembles les sauropodes              Crédits photo : Scott Hartman, Wikimedia Commons

Si c’est la seconde découverte de ce type après celle de 2015 à Duntulum, il est tout de même important de noter qu’elles ont toutes deux été faites sur le même archipel et, dans les deux cas, on a retrouvé des empreintes de sauropodes. Cela semble confirmer que ces derniers prospéraient à cette époque dans ce qui est maintenant devenu les lagons écossais.

Source :

Gentside

Recevez les meilleurs articles par email une fois par semaine !
+ +
Inline
Inline