Auteur d’un triste 0-0 contre Montpellier, l’Olympique de Marseille descend en effet d’un podium de la Ligue 1, sur lequel il était depuis la mi-janvier. Ce sont les Lyonnais qui en profitent grâce à leur victoire 5-0 à Metz. De son côté, le Paris Saint-Germain a arraché le match nul in extremis 1-1 sur le terrain de Saint-Étienne.

Marseille cale au plus mauvais moment

Bien moins en jambes depuis quelques semaines, les Marseillais pourraient tout perdre sur cette fin de saison. Déjà défaits 1-0 à Leipzig en Europa League, ils ont connu une nouvelle déconvenue lors de ce match nul 0-0 contre Montpellier lors duquel ils ont semblé manqué d’inspiration sur le plan offensif, ne se procurant que très peu d’occasions. La conséquence de ce résultat est immédiate, car il fait glisser les Phocéens d’un podium qui semblait presque être assuré il y a quelques semaines.

Depay a mis le feu

Si les Lyonnais ont profité du faux pas marseillais pour prendre la troisième place de Ligue 1 en s’imposant 5-0 à Metz, ils le doivent en grande partie à la grosse performance de Memphis Depay, auteur d’un but et de quatre passes décisives. L’international néerlandais était dans tous les bons coups et a considérablement déstabilisé la défense de Messins déjà presque condamnés à évoluer en Ligue 2 la saison prochaine. Cependant, pour conserver leur maigre avance, les Lyonnais devront faire preuve de régularité, ce qui leur a parfois manqué ces dernières semaines. Ils ne devancent en effet les Phocéens qu’à la différence de buts.

Une contre-performance sans conséquence pour les Parisiens

Alors qu’ils sont presque assurés de remporter le titre en Ligue 1, on a senti des Parisiens très peu impliqués lors de cette rencontre à Saint-Étienne. On peut même considérer qu’ils ont réalisé un petit hold-up en arrachant le point du match nul. Rapidement menés 1-0 après un but de Rémy Cabella à la 17e minute, ils auraient même pu en encaisser un deuxième si Alphonse Areola n’avait pas détourné le penalty de ce même Rémy Cabella à la 31e minute. Les choses ne s’arrangeaient pas pour les joueurs de la capitale, puisque Presnel Kimpembe était expulsé en fin de première mi-temps. Pas beaucoup plus tranchant en seconde période, le PSG a bénéficié d’un coup du sort, puisque c’est Mathieu Debuchy qui a égalisé en marquant contre son camp dans les arrêts de jeu.

Source :

L'Équipe

Recevez les meilleurs articles par email une fois par semaine !
+ +
Inline
Inline