Comme tous les ans, on a droit à toute une série de mesures concernant l’automobile. Voici donc les principales d’entre-elles qui seront mises en place au 1er janvier 2018.

Une nouvelle prime à la casse

Une personne qui met à la casse une voiture essence qui a été mise en circulation avant 1997 ou une voiture diesel datant d’avant 2001 recevra une prime de 1000 euros. Pour cela, il faut acquérir une voiture qui rejette moins de 130 g/km de CO2. Cette prime est doublée pour les ménages non imposables s’ils se débarrassent d’une voiture essence de 1997 au plus tard ou d’une voiture diesel de 2OO6.

Les voitures électriques restent les plus récompensées    Crédits photo : geralt, Pixabay

Cependant 2018 marque également la baisse ou l’arrêt du versement de certaines primes. Il n’y aura par exemple plus de bonus pour l’achat de véhicule hybride rejetant moins de 60 g/km. De plus, la prime à la conversion, pour ceux qui se débarrassent d’un vieux modèle pour le remplacer par un modèle écologique baisse fortement. Elle passe donc de 4000 à 2500 euros pour les voitures électriques et de 2500 à 1000 euros pour les véhicules hybrides.

Un durcissement du malus

Ce durcissement se répercute non seulement sur les véhicules neufs, puisque cette taxe touche maintenant tous les véhicules qui rejettent plus de 120 g/km (contre 127 actuellement), mais aussi les voitures d’occasion, pour lesquelles un nouveau système de pénalité est mis en place. Celui-ci est basé sur la puissance fiscale, ce qui fait que les voitures de 10 et 11 chevaux seront pénalisées de 100 euros, cette taxe sera de 300 euros pour les voitures de 12 à 14 chevaux alors que celles d’une puissance de plus de 15 chevaux auront une taxe de 1000 euros.

Et les voitures polluantes seront les plus sanctionnées      Crédits photo : Life-Of-Pix, Pixabay

Un forfait post-stationnement à la place des amendes

Il remplacera en effet les amendes pour ceux qui ne payent pas du tout ou pas assez pour le stationnement et c’est pas forcément une bonne nouvelle pour les contrevenants. Celui-ci correspondra en effet au montant pour la durée de stationnement maximale. Il s’élèvera donc en moyenne à 35 euros, alors que le montant de l’amende est de 17 euros.

Recevez les meilleurs articles par email une fois par semaine !
+ +
Inline
Inline