Une chaussure de sport

Les premières chaussures de sport voient le jour aux États-Unis au début du XXe siècle avec l’avènement du sport professionnel. Dans le but d’améliorer les performances, les fabricants de chaussures cherchent à créer des modèles « antidérapants » pour permettre aux athlètes de solidifier leurs appuis et éviter les blessures. C’est ainsi que le baseball, premier sport professionnel, voit ses joueurs porter des chaussures à crampons.

Les joueurs de tennis, de basketball ou les coureurs de fonds rencontrent le même problème, mais ceux-ci ne peuvent porter de crampons. Des fabricants vont ainsi se lancer dans la confection de chaussures à la semelle adhérente, c’est ainsi que va naitre l’ancêtre des sneakers. New Balance va commencer à équiper les coureurs et Converse les joueurs de basketball.

Des noms célèbres comme égéries

Un modèle va changer la destinée des chaussures de sport, la Stan Smith d’Adidas. Si ce modèle fait pour les joueurs de tennis voit le jour en 1964, la marque allemande signe un coup markéting de génie en 1978 en s’associant avec Stan Smith, joueur star des années 1970.

C’est ainsi que le modèle d’Adidas adopte son nom, l’un des premiers contrats de ce genre. Converse, qui équipe encore majoritairement les joueurs de basketball à cette époque, s’associe aux stars du moment Larry Bird et Magic Johnson. Nike, qui ne veut pas perdre cette course, fait le pari de s’associer à un joueur universitaire encore méconnu, un certain Michael Jordan. Un pari sur l’avenir qui s’avérera payant. Mais le nom qui va véritablement faire sortir les sneakers du monde du sport pour le grand public, n’est pas celui d’un sportif, mais bien d’un groupe de Hip-Hop, Run DMC.

En signant un contrat de 1’000’000$, les artistes américains alors à leur apogée deviennent l’égérie de la marque. Ils écrivent même un hymne à la gloire de la marque aux trois bandes. Dès lors, les sneakers ne sont plus uniquement des chaussures de sport, elles sont portées dans la rue. Tout d’abord par les fans de Hip-Hop, pour finir par gagner un large public.

Un accessoire de mode à part entière

Les décennies suivantes voient se multiplier les collaborations entre les artistes, les créateurs et les marques de sneakers. De Pharell Williams à Eminem en passant par Damien Hirst ou Barry McGee, ils ont tous lancé une collection de sneakers en collaboration avec une grande marque. Les sneakers sont devenues plus que des chaussures, ce sont des accessoires de mode. Pour preuve, la haute couture n’est pas en reste.

Nicolas Ghesquière, directeur artistique de Louis Vuitton, a fait défiler ses modèles en sneakers lors de son défilé au musée d’art contemporain de Rio. Si les sneakers ont désormais leur place sur les podiums de mode elles restent abordables pour le grand public. Le site DefShop hip hop et streetwear présente sur ses pages les tendances de l’année à suivre pour rester au goût du jour. Ces chaussures portées par des mannequins ou des artistes célèbres sont accessibles à tous et c’est bien ce qui fait la popularité des sneakers.

Les sneakers furent tout d’abord créées pour faciliter la pratique du sport. Devenues objet marketing dans les années 1970, la culture Hip-Hop des années 1980 en a fait une chaussure pour tous. Les artistes des décennies en ont fait un accessoire de mode à part entière qui connait aujourd’hui une popularité sans précédent.

Recevez le top des news du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici