Voiture de série la plus puissante au monde, la Bugatti Chiron n’en finit plus de déchaîner les passions. La belle, vendue la bagatelle de 2,4 millions d’euros hors options, a eu un coup de chaud pour vérifier son endurance. Comment cela s’est-il passé ?

La supercar de tous les superlatifs

La Bugatti Chiron est avant tout réputée pour sa vitesse de pointe à 420 km/h et non pour son agilité parce qu’avec plus de 2 tonnes sur la balance, elle n’est pas légère ! Toutefois, avec son bloc moteur de 16 cylindres et pas moins de 4 turbos, la performance reste incroyable. En plus d’être la plus chère, elle est la plus puissante et impose à ses heureux propriétaires des coûts d’entretien faramineux, les disques de frein coûtant chacun le prix d’une citadine française à titre d’exemple ! Dès lors, il n’y a pas le droit à l’erreur et la Bugatti Chiron se doit d’être irréprochable.

Une cavalerie qui à chaud

La volonté de prouver l’endurance de son ultime modèle a poussé le groupe VAG a testé la Chiron dans des conditions extrêmes. De Los Angeles à Denver en passant par Sacramento et la Vallée de la mort, 4 Bugatti Chiron ont affronté des chaleurs extrêmes, avec plus de 50° C. Un tel bloc moteur engendre une chaleur maximale du bloc moteur, de quoi mettre en péril le bon déroulement de ce test.

Quel est le résultat de la Bugatti Chiron à ce test ?

Pourtant, les résultats sont concluants et les Chiron n’ont pas flanché. Pas moins de 35 000 kilomètres de tests ont déjà effectués sans soucis majeur. Ce qui rassurera sans aucun doute les futurs propriétaires qui devront se dépêcher de passer commande puisqu’il se passe plus d’un an entre la prise de commande et la livraison de la voiture. Et comme il n’y aura que 300 modèles fabriqués…

Recevez les meilleurs articles par email une fois par semaine !
+ +
Inline
Inline