Changer un pneu sur la bande d’arrêt d’urgence de l’autoroute, vous connaissez ? Parmi les galères que l’on peut recenser avec notre auto, celle-ci fait indéniablement partie du podium. Alors, pour aider les conducteurs à ne pas se mettre en danger, le fabricant de pneus Bridgestone a lancé cette semaine le « Driveguard », ou comment rouler sur 80km avec un clou planté dans le pneu

Un pneu à flancs renforcés

Il ne faut pas se le cacher, parmi les conducteurs de voitures, nous sommes (malheureusement) assez peu à nous préoccuper sérieusement de nos pneus. Une attitude plutôt dangereuse donc. Loin de nous l’envie de culpabiliser qui que ce soit néanmoins, c’est un simple constat. Mais justement, c’est une fois qu’il est trop tard, isolé sur une bande d’arrêt d’urgence de l’autoroute relayant votre domicile à votre travail, à 8h30 du matin, sous le froid et la pluie, alors que l’un de vos pneus vient d’éclater (quand ça ne veut pas…), que l’on s’en veut !

Ça, c’était donc le paragraphe qui fait peur, pour poser le décor. A partir de là, la solution est donc de s’équiper en pneu anti-crevaison. Et oui, ça existe, par l’intermédiaire de la technologie RunFlat : soit des pneumatiques à flancs renforcés. Une spécificité encore assez peu répandue à l’échelle globale. Mais la donne pourrait bien changer dans les années à venir, avec le pneu Bridgestone DriveGuard, lancé en Europe et en France mercredi 20 janvier lors d’un événement sur les hauteurs de Nice.

Rouler 80km avec un pneu crevé : cap ?

La grande annonce faite cette semaine par Bridgestone sur son tout nouveau DriveGuard concernait donc les propriétés anti-crevaison de son pneu, mais pas seulement… Pour éviter de monter une roue de secours sur une route dangereuse, la firme japonaise propose ainsi de pouvoir rouler jusqu’à 80km (et 80km/h) sur son pneu. De quoi se laisser un peu de temps pour trouver un garagiste donc. Par ailleurs, là où le Driveguard veut faire la différence dans l’univers du RunFlat, c’est bel et bien dans sa démocratisation.

Le tout dernier-né de l’entreprise se veut accessible à un très grand nombre de véhicules. Malheureusement, si vous aussi votre Twingo date de la fin des années 2000, c’est raté. En revanche, si votre véhicule est équipé de la technologie TPMS (alerte sur le tableau de bord permettant d’être informé d’une perte de pression sur l’un des pneus), obligatoire sur les voitures sortant de l’usine aujourd’hui en France, vous pouvez souffler ! C’est d’ailleurs comme cela que Bridgestone souhaite toucher un maximum de voitures à travers l’Europe et le monde :

« Il est temps d’apporter nos innovations jusque dans la rue », clame Laurent Dartoux, président de Bridgestone France. « Cette résistance innovante sur le pneu permet de résister aux dommages. Même en cas de clou dans le pneu, il est possible de conduire durant 80 km. »

UnMec a roulé avec un pneu crevé DriveGuard

Et pour tester ce tout nouveau dispositif, quoi de mieux que de rouler avec ? Histoire de vérifier les dires de Bridgestone, nous avons été invités à vivre l’expérience. Pour cela, un clou de plusieurs centimètres a donc été enfoncé dans notre pneu avant-gauche ! Une fois enlevé, le bruit de l’air qui s’échappe ne fait aucune illusion. Tout comme celui du pneu sous-gonflé sur la route lors de la quinzaine de kilomètres que nous avons effectuée, sans aucune encombre il faut bien le dire.

A vous désormais le bonheur de rouler plein fer sur une herse et de vous diriger tranquillement vers votre garagiste préféré !

IMG_0241

IMG_0236IMG_0238


 

Recevez les meilleurs articles par email une fois par semaine !
+ +
Inline
Inline