Il y a un an, les gens se sont réveillés. C’est ce que raconte l’histoire. Après que le New York Times et le New Yorker ont révélé une série d’allégations d’agression sexuelle et d’inconduite sexuelle contre le producteur hollywoodien Harvey Weinstein, de nombreuses femmes ont été amenées à partager leurs expériences personnelles de harcèlement et d’abus sur les médias sociaux sous le hashtag #MeToo. Un mouvement était né.

Même s’il est impératif d’éradiquer toute forme d’abus sexuels, il semblerait que les femmes soient tombées dans un piège dangereux. Certaines ont d’ailleurs toujours refusé de dire #MeToo, non pas parce qu’elles n’ont jamais été victimes d’abus de pouvoir, mais parce qu’elles n’ont pas envie d’étaler au grand public leur humiliation.

Changer, on peut y croire ?

Le changement se produit de manière inégale. En 1991, Clarence Thomas a été poursuivi devant la justice par Anita Hill pour harcèlement sexuel. L’année suivante, plus de femmes se sont présentées à des postes politiques et ont occupé une place importante au Sénat américain. D’ailleurs, 1992 a été considéré comme l’année de la femme.

Voici une vidéo montrant la relation entre les hommes et les femmes après #MeToo :

Aujourd’hui, l’histoire semble se répéter. Cependant, la tendance est en train de se renverser, puisque les hommes se positionnent actuellement au rang de victimes de ce mouvement.

L’année des hommes

Les preuves de ce refus de se taire abondent. D’ailleurs, les hommes ont choisi le bon moment pour protester face à ce mouvement. En effet, l’anniversaire du mouvement sera pour bientôt. De nombreux accusés ont repris le débat.

Louis CK, qui a avoué s’être masturbé devant des bandes dessinées, a commencé à faire des apparitions impromptues à la Comedy Cellar. Aziz Ansari, accusé davantage d’être un sournois qu’un criminel, a refait surface dénonçant les excès de ce mouvement. Jian Ghomeshi, une personnalité de la radio canadienne accusée de multiples abus, a indiqué que le moment était venu pour tester les limites de #MeToo.

Source :

Quartz

Recevez les meilleurs articles par email une fois par semaine !
+ +
Inline
Inline