Engin de plus en plus tendance, le pocket cross ne cesse de faire des heureux chez les enfants. Et pour cause, les parentsy voient une machine très ludique et surtout pourvoyeuse de sensations fortes et inédites. Cela dit, contrairement à ce que laisse penser son format réduit, l’utilisation de ce type d’engin comporte des risques et expose bel et bien à des dangers, et c’est là tout l’intérêt de savoir prendre ses précautions. Voici donc quelques mesures de sécurité à respecter lorsqu’on a un pocket cross.  Vous trouverez également des conseils pour bien choisir votre pocket cross sur enfant.com

Des vérifications fréquentes

L’une des principales précautions à prendre quand l’on veut faire du pocket cross à son enfant, c’est la vérification de la fonctionnalité effective de la machine, dans sa globalité. Entre autres, il est très important de s’assurer que les freins de l’engin fonctionnent comme il faut. Autrement, ce n’est qu’au moment d’éviter un obstacle qu’on se rend compte d’une éventuelle défaillance du système de freinage, et bonjour les dégâts.

L’agencement effectif des différentes structures entre elles doit aussi être vérifié, de même que le moteur et les autres composantes de l’engin. Ce qu’il faut savoir, c’est que comme les motos ordinaires, le Pocket cross nécessite un entretien qui, lorsqu’il est irrégulier ou inexistant, entraine le mauvais fonctionnement de certaines pièces.

Il est de fait essentiel de penser à effectuer des contrôles fréquents, pour identifier les composantes éventuellement défaillantes, et les remplacer au plus vite. Trouver des accessoires de qualité devient néanmoins de plus en plus difficile, le marché étant sujet à la contrefaçon. Toutefois, en passant par des sites spécialisés comme Lebonquad, il est possible d’avoir des produits de qualité, qu’il s’agisse de pièces détachées ou de Pocket cross en entier.

Des accessoires de protection incontournables

Une autre mesure de sécurité importante pour l’utilisation de la mini moto, c’est le port d’accessoires de protection adaptés, le casque en l’occurrence. En cas de chute ou de choc, ce matériel protège la tête et le cerveau des blessures graves, et c’est ce qui en fait un outil fondamental pour tout pilote, quels que soient son niveau de maitrise et sa tranche d’âge. De préférence, il est recommandé de se procurer un casque de qualité, conforme aux normes CE, et de toujours l’enfiler correctement avant toute manipulation du Pocket cross.

Le port du casque seul ne suffit cependant pas. Pour une protection réellement complète, d’autres accessoires sont aussi recommandés pour la pratique du pocket cross. Entre autres, il faut prévoir des gants pour la protection des poignets et des mains, des chaussures montantes, ainsi que des protège-coudes et genoux. Le port de plastron frontal et dorsal constitue également une mesure de sécurité essentielle pour limiter les risques de blessures et de traumatismes en cas d’accident.

Le respect des normes en vigueur

Il est par ailleurs primordial de respecter la règlementation en vigueur. En ce qui concerne la conduite, deux volets sont principalement importants à prendre en compte. Le premier, c’est que la mini moto est non homologuée sur les voies ouvertes au public. Pour éviter des contraventions, une confiscation ou des dépenses inutiles, il est donc conseillé de privilégier les pistes privées.

Le second volet, c’est que le pocket cross n’est pas assurable sur voie publique : en cas d’accident, le motard est le seul à assumer financièrement la totalité des dommages causés.

Recevez le top des news du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici