Les tells sont l’ensemble des choses que vous pouvez remarquer et qui peuvent vous renseigner sur le jeu de votre adversaire, notamment les tics qu’il a quand il a une bonne main ou quand il bluffe. Voici nos conseils pour pouvoir les utiliser de manière optimale. Dans la vidéo ci-dessous, vous trouverez également quelques conseils pour les exploiter.

Ne surjouez pas quand vous les remarquez

Il serait en effet très dangereux de changer de manière de jouer lorsque vous remarquez un tic de votre adversaire. Si nous vous conseillons de vous coucher si vous n’avez pas une main de catégorie 1 et que vous remarquez qu’un de vos adversaires dispose d’un gros jeu, vous ne devez pas changer de manière de jouer si vous vous apercevez qu’il bluffe. Si votre jeu ne vous permet pas de rentrer dans le coup, évitez de le faire. Non seulement vous pouvez vous tromper et en fait il ne bluffait pas, mais vous pourriez également avoir tendance à entrer dans la partie sans avoir deux cartes suffisamment fortes pour battre ce bluff.

Crédits photo : Santeri Viinamäki, Wikimedia Commons    Avec ce jeu, n’y allez pas

Utilisez-les discrètement

Cela ne vous apportera pas grand-chose de claironner que vous avez perçu un tell et avez réussi à déjouer un bluff. Non seulement votre adversaire n’est peut-être pas conscient de ce tic et ne le corrigera pas, ce qui vous permettra d’en profiter à nouveau. Mais, de plus, ce n’est pas forcément nécessaire de l’indiquer à vos adversaires, qui ne l’ont peut-être pas vu et qui n’en profitent donc pas. L’objectif du poker est en effet de gagner de l’argent et vous y arriverez plus facilement si vous ne dévoilez pas vos secrets.

Crédits photo : flipchip, Wikimedia Commons    Des joueurs tels que Daniel Negreanu savent l’exploiter

Méfiez-vous des faux tells

Surtout si vous jouez contre des joueurs aguerris, vous pouvez avoir l’impression de percevoir des tells qui ne le sont pas. Ce sont juste de faux indices qu’utilisent certains joueurs pour vous induire en erreur. Dans le même ordre d’idée, ne cherchez pas à absolument en trouver, sous risque d’en voir où il n’y en a pas. Un exemple tout bête est ce joueur qui se gratte l’oreille. Il peut le faire à cause du stress ou tout simplement en raison de démangeaisons.

Recevez le top des news du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici