Décidément, le constructeur automobile allemand n’est pas sorti de l’auberge. Une fois de plus, il fait face à un scandale qui touche ses modèles Audi A7 et A8. Le gouvernement allemand aurait mis le grappin sur un logiciel permettant la réduction des émissions polluantes et a donc accusé la marque de fraude.

Une initiative du ministère des Transports

Le poteau rose aurait été ainsi découvert grâce à un rappel émanant du Ministère des Transports allemand des modèles A7 et A8 construits entre 2010 et 2013 et qui auraient été vendus en Allemagne. Les motorisations mises en cause seraient le V6 et le V8. Les émissions polluantes afficheraient également selon les résultats du contrôle 20 à 100% de NOX en plus de celui autorisé par la norme en vigueur Euro 5. D’après les constatations des contrôleurs, cette large plage d’émissions polluantes apparaitrait lorsque le volant est tourné à plus de 15°. Il s’agit d’une première pour le modèle incriminé puisqu’auparavant l’A8 n’a connu un tel déboire. Un réel scandale quand on sait qu’il s’agit de la marque haut de gamme de la firme.

Engine compartment

Engine compartment

Un rappel pour les modèles

D’après le groupe Volkswagen AG, le PDG de celui-ci a rencontré le ministre des Transports afin de régler rapidement le problème. Audi a par ailleurs annoncé vouloir coopérer à 100% avec les autorités compétentes. Le ministère en charge de l’affaire aurait ainsi donné un deadline jusqu’en 12 juin pour solutionner le problème. À la suite de cette annonce, Audi a immédiatement réagi et a lancé un rappel à tous les modèles A7 et A8. L’opération de modification commencerait début juillet 2017 et la manipulation ne durerait que seulement 30 minutes. D’après des sources indiscrètes, la connexion entre la pièce chargée du contrôle du moteur et la transmission aurait rencontré un souci.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Recevez les meilleurs articles par email une fois par semaine !
+ +
Inline
Inline