C’est Gianni Infantino, le président de la FIFA qui a fait l’annonce de cette nouvelle pour le moins révolutionnaire. En effet, pour la première fois dans l’histoire du football, un arbitrage vidéo va se faire durant la Coupe du Monde. Le numéro un de la FIFA a assuré que cette décision n’a pas été prise à la légère et que les bons résultats perçus jusqu’à maintenant motivent pour se lancer dans cette innovation.

Le VAR : Une aide efficace à l’arbitrage

Gianni Infantino l’a confirmé à son discours lors du congrès en Conmebol. Il a d’ailleurs ajouté que l’une des principales motivations de cet arbitrage vidéo était pour que l’arbitre ne rate plus aucune miette du match. Ainsi, il dispense objectivement et totalement ses avis. A noter que l’arbitre est le plus souvent critiqué par les supporters surtout dans le cas où il doit accorder ou non un pénalty.

Des avis controversés sur l’utilité de l’arbitrage vidéo

L’arbitrage vidéo a déjà été testé sur le Mondial des clubs qui s’est déroulé en Japon l’année dernière ainsi que durant le France-Espagne du mois de mars dernier. Jusqu’à présent, les professionnels en ont longuement discuté et ce n’est que lors de la Coupe à venir, qu’on va réellement le voir en direct. En tout cas, c’est l’objectif que se fixe la fédération. Cependant, Infantino a objecté que l’organisme régissant le football accepte avant tout ce projet.

Les situations où l’on voit l’arbitrage vidéo à l’œuvre

En fait, le VAR ou Assistance Vidéo à l’Arbitrage est actuellement opérationnel dans quatre cas. D’abord pour ne pas réprimander le mauvais joueur dans le cas où joueur qui ne mérite pas d’être pénalisé, puis pour donner un carton rouge, s’il doit y avoir penalty et quand un but a été marqué.

D’autres organismes du football ont testé l’arbitrage vidéo sur la manière dont il fonctionne. Ces expérimentations ont d’ailleurs suscité beaucoup de réaction. On a bien remarqué lors de la rencontre entre l’équipe de France et celle de l’Espagne. C’était un match où l’arbitrage vidéo a été le centre d’intérêt, plus que la présence des stars comme Andrès Iniesta et Antoine Griezmann.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Recevez les meilleurs articles par email une fois par semaine !
+ +