Au terme d’un bien mièvre Olympico qui venait clôturer la cinquième journée de Ligue 1, James McCourt a pu vivre sa première soirée de football au Stade Vélodrome pour un match de l’OM.

Alors qu’un Olympique de MarseilleOlympique Lyonnais de haute volée était espéré pour conclure ce nouvel acte du championnat de France, les amoureux du ballon rond ont eu droit à un un triste match nul entre deux des plus grosses écuries de l’Hexagone. Mais si cet Olympico ne restera sans doute pas dans les annales au vu du spectacle proposé, il fut également l’occasion d’une grande première au Stade Vélodrome.

Du beau monde en tribune

Celle pour les fans du club phocéen d’apercevoir leur futur nouveau propriétaire dans les travées de l’enceinte, accompagné par son épouse et Margarita Louis-Dreyfus, toujours légalement détentrice de l’écurie et qui s’apprête à lui revendre le “bébé”. À leurs côtés, Didier Poulmaire, avocat qui gère le dossier, et Jacques-Henri Eyraud, prochain président de l’OM, étaient également de la partie.

À l’aide d’une caméra spécialement dirigée vers l’homme d’affaires américain, c’est un Frank McCourt pour le moins enthousiaste qui a vécu les tifos déployés par les supporters marseillais à l’entrée des deux équipes, et ce malgré une affluence dérisoire pour un choc de cet acabit (à peine 33 000 personnes). Par la suite, et notamment en seconde période, il s’est alors mis plus à l’écart, sans doute angoissé par les occasions lyonnaises, avant de vibrer sur celle de Clinton Nije. Sans doute la seule petite étincelle d’une soirée peu trépidante.

La rencontre

Pour finir, le natif de Boston a ensuite quitté le stade, sans passer par la case journalistes ou vestiaires, mais par une porte dérobée derrière laquelle se trouvait un van noir. Comme pour rappeler qu’il n’est pas encore le boss de cet OM là. Qu’importe, car ça ne l’a cependant pas empêché de parler business avant le coup d’envoi, avec son homologue lyonnais Jean-Michel Aulas, qui a rapporté les raisons de leur entretien sur l’antenne de Canal+, à l’issue des débats.

“On a eu une réunion de travail avant le match. J’ai pu faire sa connaissance et discuter aussi avec le futur président. On a pris date pour essayer d’imaginer une collaboration entre deux très grands clubs français, dont le foot français a besoin pour son développement. Un parcours de compétition sur le terrain, mais aussi faire en sorte que le football français, à l’image du football anglais, puisse avoir trois, quatre clubs au-dessus du panier et qui génèrent les revenus dont il a besoin”.

Gageons que pour les supporters Bleu et Blanc, la priorité se situe davantage sur la montée en puissance de leur équipe, apparue encore bien trop timorée en ce dimanche soir. Et d’ici quelques semaines maintenant, ils compteront sur Frank McCourt pour redorer le blason de l’OM.

Recevez le top des news du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici