Présent en conférence de presse dans le cadre du premier match de Ligue des Champions de Barcelone contre le Celtic Glasgow ce mardi, Luis Enrique a notamment évoqué les débuts de Samuel Umtiti.

Il a fait couler beaucoup d’encre et était l’un des feuilletons de l’été, mais le transfert de Samuel Umtiti a bien fini par avoir lieu du côté de Barcelone. Une nouvelle aventure pour le natif de Yaoundé, qui a laissé derrière lui son club formateur de l’Olympique Lyonnais après plus de 14 ans de bons et loyaux services, d’abord comme junior, puis professionnel. Déjà titulaire à trois reprises cette saison sous ses nouvelles couleurs, le défenseur central a d’ailleurs réalisé des prestations encourageantes lors de ses premiers pas pour l’écurie catalane.

Premier revers

Mais après deux victoires de rang en championnat, Luis Enrique a jugé bon de faire tourner son effectif pour la dernière journée de Liga, en prévision de la reprise de la Ligue des Champions, mardi soir. À la clé, une défaite qui fait tâche, à la maison, contre le promu du Deportivo Alavès (1-2).

Le club blaugrana, privé notamment de Lionel Messi, Luis Suarez, Andrés Iniesta ou encore Samuel Umtiti, essuie donc son premier revers en championnat de la saison, et se retrouve d’ores et déjà à trois longueurs de son grand rival du Real Madrid. Pas de très bonne augure en ce jour de coupe européenne.

Umtiti de retour ?

C’est sur cette mauvaise note que s’est présenté lundi devant les journalistes Luis Enrique, pour la traditionnelle conférence de presse d’avant-match. Et alors que certains journaux espagnols – dont Sport – misent sur pas moins de sept changements pour le coup d’envoi, c’est surtout la charnière centrale qui fait débat. Si le retour de Gerard Piqué ne fait guère de doute, son partenaire dans l’axe n’est pas encore connu. Alors, pourquoi pas le jeune international français de 22 ans. Interrogé à son sujet, le coach catalan a préféré rester prudent.

“Quand vous faites signer des nouveaux joueurs, vous vous devez d’évaluer leurs qualités, et surtout d’observer leurs performances dans un club très exigeant comme le Barça. Toutes les recrues que nous avons faites dont Samuel ont de la qualité. Maintenant, l’autre chose est de voir son rendement à un niveau d’exigence maximale. Mais valorisons-le plutôt à la mi-saison ou à la fin. Il ne faut pas tomber dans l’excès de l’éloge ou de la critique”.

Recevez le top des news du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici