Après une audience réussie devant la DNCG, L’Olympique de Marseille peut désormais avancer sereinement dans son mercato estival. Et l’une de ses prochaines recrues devrait s’appeler Bafétimbi Gomis.

Les dirigeants marseillais ont connu une fin de saison et un début d’été délicats, mais le ciel semble enfin s’éclaircir sur la Côte d’Azur. Et même si le club phocéen n’a toujours pas trouvé repreneur depuis sa mise en vente, le passage de sa direction devant la Direction Nationale du Contrôle de Gestion mardi s’est déroulé avec succès.

Grâce à un début de mercato ponctué de plusieurs ventes, dont celle non-négligeable de Michy Batshuayi à Chelsea (près de 30 millions d’euros directement dans les comptes olympiens), le gendarme financier du football tricolore n’avait donc aucune raison de sanctionner l’écurie de Margarita Louis-Dreyfus. Grâce à un budget désormais suffisant pour une intersaison et des dépenses raisonnées, l’heure est venue pour renforcer effectif.

Bafétimbi Gomis dans le plan de l’OM

Pour cela, l’OM a déjà pu compter sur les arrivées peu onéreuses d’Henri Bedimo (Olympique Lyonnais), Saîf-Eddine Khaoui (Tours FC) ou encore l’international japonais Hiroki Sakai (Hanovre 96). Mais cette fois-ci, c’est un grand habitué de la Ligue 1 qui pourrait effectuer son retour dans l’Hexagone : Bafétimbi Gomis. En effet, selon une information dévoilée par le Phocéen, l’attaquant de Swansea (6 buts en 33 apparitions en Premier League la saison dernière) n’a pas été retenu ans le groupe convoqué pour le stage de pré-saison programmé aux États-Unis.

Une nouvelle qui vient donc corroborer les rumeurs de l’intérêt réciproque entre Marseille et l’ancien buteur des Gones, qui pourrait débarquer plus rapidement que prévu sur la Canebière sous forme de prêt, même si les modalités de la transaction ne sont pas encore déterminées. Toujours selon le journal sudiste, l’équipe azuréenne souhaiterait un prêt gratuit avec prise en charge minimale du salaire de l’international du Coq. Une demande que les Swans ont du mal à envisager, d’autant qu’ils comptent sur leurs homologues français pour payer une partie du salaire du joueur (environ 60% de ses 5 millions brut par an), ce dernier étant sous contrat à leurs côtés jusqu’en 2018.

Une signature imminente

Actuellement en pleine réflexion quant à l’avenir de l’ex-Stéphanois, le club gallois devrait apporter une réponse définitive au dossier dans les prochaines heures, ou jours tout au plus. De son côté, le principal intéressé à repris le chemin de l’entraînement, en attendant l’aboutissement des négociations.

Et si l’entourage du natif de Seyne-sur-Mer – tout proche de Marseille – a depuis quelques jours clairement ouvert la porte au Champion d’Europe 93, un correspondant d’Aujourd’hui en France Le Parisien a même laisser entendre que son transfert serait imminent, comme il l’a publié sur son compte Twitter officiel.

Futur titulaire en pointe ?

Nouvelle priorité des Bleu et Blanc, Bafétimbi Gomis aura la lourde tâche de pallier le départ de l’international des Diables Rouges. Son profil, qui plaît à Vincent Labrune, n’a pourtant pas toujours fait l’unanimité auprès de ses anciens fans. Une chose est sûre, sa combativité de tous les instants serait un réel plus pour le groupe de l’OM, qui a également besoin d’un joueur expérimenté et prêt à mouiller le maillot.

Considéré comme un attaquant qui peut à la fois prendre la profondeur ou alors garder les ballons devant et aider le bloc à remonter, le style de “Bafé” importera finalement peu, tant qu’il marquera. Dos au but, il a en tout cas une conservation du ballon redoutable. Ajoutez à cela le fait qu’il soit un vrai “bon mec” dans le vestiaire, et cette affaire devrait relancer l’Olympique de Marseille dans la course aux hauteurs du classement de Ligue 1. Pour autant, rien n’est encore acté, même si tout devrait se jouer d’ici la fin du week-end.

Recevez les meilleurs articles par email une fois par semaine !
+ +
Inline
Inline