Grâce à un honorable parcours qui l’a conduit jusqu’aux quarts de finale de Ligue des Champions, le PSG va toucher une récompense de 50 à 60 millions d’euros de la part de l’UEFA.

Cette année encore, comme depuis les trois dernières auparavant, le Paris Saint-Germain a vu son épopée européenne s’arrêter aux portes du dernier carré de la plus importante – et la plus lucrative – compétition continentale. Tenus en échec lors des rencontres aller et retour par Manchester City en quart de finale (2-2 et 0-1), les hommes de Laurent Blanc ont ainsi de nouveau échoué dans la course à l’un des principaux objectifs du club.

Pour autant, tout n’est pas tout noir, car malgré cette élimination prématurée, les décideurs du quadruple Champion de France en titre vont percevoir une somme plutôt rondelette de la part de l’UEFA.

Le PSG primé pour sa régularité

En effet, malgré l’immense déception qui a suivi cet amer revers – et qui continue certainement de malmener certains esprits de l’écurie francilienne – la plus haute instance du football sur le Vieux Continent va octroyer comme à chaque intersaison un chèque à toutes les équipes participantes de la C1, et dont le montant varie en fonction de leur bilan.

À cet effet, le PSG pourra donc compter sur une enveloppe comprise entre 50 et 60 millions d’euros, contre les 56 millions perçus pour 2014-2015, soit à l’époque la troisième plus grosse derrière la Juventus de Turin (89 millions) et le FC Barcelone (61 millions). Qu’il se console donc, puisque ses “revenus européens”, qui englobent les performances sportives (environ 30 millions) et les droits télé (entre 20 et 30 millions), sont en augmentation par rapport à l’exercice précédent.

Parfait pour le mercato

La raison d’un tel total résulte du fait que les Parisiens ont été les uniques représentants de Ligue 1 après la phase de poules, et qu’ils atteignaient un tel niveau (celui des quarts) pour une quatrième fois consécutive.

Une régularité largement récompensée, et qui permettra à la direction du club de la capitale un mercato encore plus “confortable”. Même s’il est vrai que le budget octroyé par les dirigeants qataris n’a pas forcément besoin d’un tel coup de pouce ! Sauf si un certain Neymar vient s’ajouter à la liste des courses…

Recevez les meilleurs articles par email une fois par semaine !
+ +
Inline
Inline