Alors que l’Irlande du Nord et l’Irlande s’apprêtent à débuter leur Euro 2016 respectivement dimanche et lundi contre la Pologne et la Suède , le leader du groupe The Divine Comedy a accordé un entretien à So Foot. Dans cette interview, Neil Hannon revient notamment sur un épisode noir du football irlandais : la main de Thierry Henry.

S’il est bien une des soirées de ballon rond qui a marqué l’histoire récente du football de l’Eire, c’est sans aucun doute celle du 18 novembre 2009. Après un match aller victorieux pour les Bleus à Dublin 5 jours avant (1-0), l’Équipe de France et celle de la République d’Irlande s’affrontent au Stade de France pour le compte des barrages retours de la Coupe du Monde 2010. Mais les partenaires de Thierry Henry sont contraints de disputer les prolongations, défaits 0-1 dans le temps réglementaire.

Arrive alors cette désormais tristement célèbre 103e minute, quand le capitaine tricolore de l’époque réceptionne un coup franc de Florent Malouda sur sa main gauche, avant de centrer à William Gallas, ce dernier catapultant le cuir dans les filets de Shay Given et par la même occasion la Nation du Coq en Afrique du Sud, pour le Mondial de l’année suivante.

On peut pardonner, mais pas oublier

Pour les “Hommes en Vert“, ce revers au goût – logiquement – amer a entraîné à juste titre une vague d’indignation dans toute l’île, et une profonde “haine” à l’égard de Thierry Henry. Alors, 6 ans et demi plus tard, que reste t-il de cet évènement qui a à jamais marqué une génération de supporters ? Neil Hannon est de ceux-là. Natif de Derry, en Irlande du Nord, le chanteur de The Divine Comedy habite “dans le Sud“, et va donc “supporter les deux équipes pendant le tournoi“, selon ses dires. Au moment d’évoquer la main de “Titi“, le fan de Manchester United choisit de ne pas accabler le mythique attaquant des Gunners, même si pour lui ce fait de jeu est toujours gravé dans la tête de ses compatriotes.

On peut pardonner, mais on n’oubliera jamais. Après, je ne pense pas qu’Henry doive supporter tout ça. Il s’agit avant tout d’une erreur d’arbitrage ! mais cette élimination nous a coûté une place en Coupe du Monde, quand même… Nous n’avions pas joué suffisamment bien pour aller au Mondial en 2010, mais rester bloqués sur ce match de 2009 n’est sans doute pas une bonne idée. Puis Thierry Henry est l’un des plus grands joueurs qu’il m’ait été donné de voir, même si je hais Arsenal“.

Comme un clin d’oeil du destin, le retour de l’Irlande dans une compétition internationale se fera sur le sol de l’Hexagone, dans une enceinte bien connue des “survivants” de 2009 : le Stade de France. À Robbie Keane et ses partenaires de conjurer le sort, une bonne fois pour toutes.

Recevez le top des news du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici