En participant à un match de charité organisé sur la pelouse d’Old Trafford par l’UNICEF ce week-end, Ronaldinho a une nouvelle fois prouvé à tous que la technique ne s’estompait pas avec le temps.

Il a 36 ans, toutes ses dents, et plus que jamais tout son talent. Pour ceux qui pouvaient en douter, Ronaldinho n’est pas encore perdu pour le football. C’est ce qu’il a en tout cas montré aux spectateurs venus assister au match de bienfaisance organisé dimanche par l’UNICEF, à Manchester.

À l’occasion de ce rendez-vous pour la bonne cause, une équipe regroupant de grands noms du ballon rond, passées ou encore en activité, affrontait une sélection anglaise. Notamment accompagné de Cafu, Edgar Davids, Samuel Eto’o ou encore Dimitar Berbatov et Dida, le génie auriverde a ébloui la galerie de toute sa palette.

Ronaldinho au sommet

Pour cela, l’ex-attaquant barcelonais a tout d’abord trouvé ses deux victimes du soir : Ben Sheperd et Phil Neville. Sur une remontée de balle depuis l’entrée de sa surface de réparation, l’international brésilien a enchaîné deux petits ponts coup sur coup dans le rond central, avant de servir un de ses partenaires d’un joli extérieur du pied droit, sur une passe à l’aveugle. Du “Roni” dans le texte.

Une action conclue par une franche rigolade entre les protagonistes de cette belle action et soirée de gala. Un éclair de génie qui n’a malheureusement pas suffi à la formation “Monde” pour remporter la partie, puisque battue par les Anglais, coachés par Claudio Ranieri. Anecdotique.

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=Ia-wJiMS4Dk]

Toujours sans club depuis son départ de Fluminense en 2015, l’ancien parisien approche tranquillement de la quarantaine, mais en a encore bien sous la semelle. De quoi peut-être donner des idées à certains clubs d’Europe. D’ailleurs, Mourinho en personne était dans les gradins, pour sa première apparition officielle dans “Le Théâtre des Rêves“. Alors José, tenté ?

Recevez les meilleurs articles par email une fois par semaine !
+ +
Inline
Inline