Alors que l’enceinte de l’Olympique de Marseille recherche un partenaire de naming pour son stade, l’entreprise française de télécommunications “Orange”, déjà sponsor du club depuis plus de 15 ans, semble tenir la corde pour s’allier avec le Vélodrome.

Il y a deux semaines de cela déjà, nos confrères du Phocéen annonçaient l’existence de discussions avancées entre la ville de Marseille, l’entrepreneur Arema et Orange en vue d’un futur contrat de parrainage pour l’enceinte du stade Vélodrome, dont la mairie est encore l’actuel propriétaire.

Un accord trouvé pour le Vél’ ?

Et les choses semblent s’être depuis accélérées, puisque le site internet sudiste fait déjà état d’un accord conclu entre les deux parties en présence, et même d’un contrat signé par la plus haute autorité de la ville phocéenne, Jean-Claude Gaudin, ainsi que le Président-Directeur Général de la firme nationale d’Orange, Stéphane Richard. Une signature qu’a pourtant immédiatement niée un proche du dossier : “Il n’y rien de signé !”, avant de reconnaître “qu’il se passe quand même des choses, c’est vrai.”

Toujours selon leurs informations, cette transaction courant sur dix années aurait été paraphée, pour une somme de 2,7 millions d’euros par an. Au total, c’est une somme de 27 millions qui est en jeu, et l’enceinte mythique et flambant neuve de l’Olympique de Marseille portera le nom de Stade Vélodrome Orange. Ce nouveau naming pourrait être officialisée par le club de Margarita Louis-Dreyfus le 3 juin prochain. Au départ, Arema – l’exploitant du stade qui percevra le “loyer” – souhaitait toucher un montant de huit millions par saison. Le chiffre final a donc été nettement revu la baisse, et se hisse à peine plus haut que le sponsoring décroché par Bordeaux et son Matmut Atlantique.

Après le nom, le propriétaire

Un autre symbole de renouveau pour l’écurie olympienne, qui a vécu une saison 2015-2016 proche du catastrophique, et qui attend toujours l’arrivée de son nouveau patron aux commandes. Pour patienter avant de découvrir le futur nom de l’acquéreur, les supporters de l’OM pourront donc assister à l’Euro dans leur écrin favori qui arborera très prochainement une couleur orange peu habituelle à leurs yeux. Pour autant, la nouvelle nomination du Vélodrome ne prendra effet qu’à l’issue de la compétition.

Aulas y pense aussi

Si plusieurs dossiers de naming sont dernièrement remontées à la surface, c’est justement parce que la fin de saison s’y prête. Avec l’Euro 2016 à venir, les différentes enceintes utilisées pendant le tournoi bénéficieront en effet d’une sacrée exposition médiatique, retransmise partout dans le monde.

Et tout comme le Vélodrome, qui accueillera six rencontres de la compétition, dont un match de l’Équipe de France, un autre club est lui aussi concerné par la tendance. Avec son tout nouveau Parc OL, propriété du club rhodanien, Jean-Michel Aulas a bien évidemment flairé le bon timing. Et en bon président, il devrait lui aussi annoncer le nouveau parrainage de son stade juste avant la première partie qui s’y déroulera, le 13 juin prochain, entre les Diables Rouges belges et l’Italie. Affaire(s) à suivre…

Recevez les meilleurs articles par email une fois par semaine !
+ +
Inline
Inline