Alors que la fin des grands championnats européens laisse peu à peu place aux rumeurs et négociations propres à l’intersaison, le Real Madrid de Zinédine Zidane et Isco a encore un match de prestige à disputer : la finale de la Ligue des Champions.

Encore dix jours à patienter pour les deux équipes de la capitale espagnole avant de se disputer la “Coupe aux grandes oreilles” pour la seconde fois en deux ans. Et si l’on se réfère à la précédente affiche, la dernière rencontre officielle de la saison devrait une nouvelle fois tenir toutes ses promesses en matière de combat et de suspense. L’occasion pour le Real Madrid de décrocher la “Unadecima” face à l’Atlético, son onzième titre dans la plus prestigieuse compétition du Vieux Continent.

Mais également peut-être la première pour son nouvel entraîneur, dans sa jeune carrière depuis sa prise de fonction en janvier dernier, et déjà la deuxième pour Isco. À cette occasion, dans un entretien accordé en exclusivité sur le site officiel du Real Madrid, le jeune milieu de terrain est revenu sur sa saison au sein de l’effectif, ainsi que sur l’arrivée du technicien tricolore sur le banc merengue.

Titulaire discutable

Débarqué il y a maintenant presque trois ans au Real en provenance de Malaga, Isco a tout d’abord vécu un premier exercice 2013-2014 très prometteur (11 buts et 8 passes décisives toutes compétitions confondues) avant d’être relégué au rang de joker de luxe après l’arrivée de Toni Kroos dans l’équipe. Sur ces 31 apparitions en championnat, l’international espagnol est rentré 10 fois en cours de jeu. Et à l’aube de cette nouvelle finale, il y voit l’opportunité de terminer de la meilleure des manières une année en dents-de-scie.

“Cette année a vraiment été difficile pour moi, avec des hauts et des bas. Plus globalement, l’équipe n’a pas bien démarré mais par la suite des décisions ont été prises et les choses se sont améliorées. Nous arrivons enfin en bout de course et nous sommes dans le meilleur état de forme possible. Sur un plan plus personnel, je suis très heureux de ce que j’ai réalisé et impatient de vivre la suite. Il n’y a pas de meilleure place possible que celle d’être au Real Madrid pour gagner des titres. Mon but est de bosser encore plus dur jour après jour car je reste ambitieux et j’ai également encore beaucoup à prouver”.

Zidane, un honneur

Prouver à son coach, c’est certain. Car malgré tous ses efforts, l’ancien numéro 10 des Bleus n’en a toujours pas fait une pièce maîtresse de sa formation. Un manque de temps de jeu qui pourrait pousser le milieu offensif de 24 ans vers la sortie. Mais malgré les intérêts d’Arsenal et Manchester United, le talent de la Roja n’a qu’une idée en tête : poursuivre sous les ordres de Zidane, et rester à la Maison Blanche.

“Il n’y a rien à dire sur Zinédine Zidane, hormis le fait qu’il suffit de regarder les résultats de l’équipe pour voir sa valeur. Nous nous sommes battus jusqu’au bout pour le titre en Liga et nous sommes parvenus à nous qualifier pour la finale de la Ligue des Champions. Depuis son arrivée, le moral est revenu grâce à lui. Il nous a boostés. Pour moi, pour tous, il est un modèle et un exemple. Il a tout gagné dans sa carrière en tant que joueur, et a été une source d’inspiration pour beaucoup. Ses compliments sont flatteurs, et je le remercie en travaillant au maximum chaque jour. C’est un honneur d’être entraîné par quelqu’un comme lui.

Reste à savoir si cette déclaration “d’amour” suffira à sauver sa place aux côtés des Merengues. Réponse après l’Euro.

Recevez le top des news du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


Article précédentReal Madrid : Bale bientôt prolongé
Article suivantSéville, la passe de trois
Marc
Je suis responsable du webmagazine UNMEC.FR, et je m'efforce de vous proposer régulièrement des articles intéressants de tous types : auto, voyage, mode, lifestyle...Tout y passe, du moment que c'est intéressant pour nous, les mecs !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici