À l’issu d’un match plutôt fermé, Manchester City et le Real Madrid se sont neutralisés et ont gardé le suspense entier lors de la première demi-finale aller de la Ligue des Champions (0-0).

Elle était sur le papier une affiche très prometteuse, mais cette demi-finale aller de la Ligue des Champions 2015-2016 ne restera pas dans les annales. Comme paralysés par l’enjeu de la rencontre, Manchester City et le Real Madrid se sont timidement lancés dans le combat, offrant une première mi-temps bien mièvre aux supporters présents mardi soir à l’Etihad Stadium. Et malgré une possession globale du ballon à l’avantage des locaux, du moins jusqu’à la sortie sur blessure de David Silva (40e), métronome de l’entre-jeu, aucune frappe n’a été cadrée. Rien à signaler non plus du côté des Merengues, qui ont même perdu Karim Benzema à la pause.

Finalement, il a fallu attendre les vingt dernières minutes de jeu pour voir les Citizens lever le pied et les Madrilènes passer à l’offensive. Privés d’un Cristiano Ronaldo blessé, les partenaires de Sergio Ramos ont notamment touché la barre transversale sur une tête de Jesé (71e), avant que Joe Hart ne sauve par deux fois ses coéquipiers en contrant les tentatives de Casemiro (79e) puis Pepe (82e) à bout portant. En face, Keylor Navas n’a eu à s’employer qu’en toute fin de temps additionnel, sur un coup franc de Kevin de Bruyne (90e+2). Un résultat nul et vierge qui a le mérite d’entretenir le suspense avant la confrontation retour, mercredi prochain.

Joe Hart, sauveur de la baraque

Peu mis en lumière durant la partie – et tant pis pour le spectacle – les deux portiers internationaux ont néanmoins réussi leur match en se montrant décisifs sur les rares tentatives adverses. Avec une mention spéciale pour l’international de la Rose.

Auteur de deux arrêts de classe mondiale en quelques minutes d’intervalle dans le dernier quart d’heure, Joe Hart a fait plus que de repousser la tête piquée du jeune international brésilien et la frappe à bout portant du défenseur portugais. Il a permis aux Skyblues de garder leurs filets inviolés à domicile, et donc d’espérer pour le match retour, en gardant toutes leurs chances de qualification pour la finale.

Avantage City ou Real ?

Si les hommes de Manuel Pellegrini ont su ne pas prendre ce but parfois fatal à la maison, il n’ont en revanche pas non plus mis en danger la Casa Blanca, à l’image d’un Sergio Agüero complètement passé au travers et transparent en attaque. Il faudra donc obligatoirement remédier à cette carence offensive à Santiago Bernabéu.

Car dans son jardin, l’effectif de Zizou marque, et dans une semaine, il pourra de nouveau compter sur son maître à jouer et sauveur Cristiano Ronaldo, ainsi que sur Karim Benzema, encore trop juste hier soir, et sorti prématurément. Avec leurs deux meilleurs buteurs de la saison de retour, il se pourrait que le gardien anglais ait davantage de travail à accomplir. Il devra en tout cas être dans un grand soir pour empêcher le Real de filer vers Milan.

Recevez les meilleurs articles par email une fois par semaine !
+ +
Inline
Inline