Alors que l’Olympique de Marseille a officiellement été placé en vente après un communiqué de Margarita Louis-Dreyfus rendu public le 13 avril dernier, les choses semblent plus que jamais s’accélérer dans les coulisses du club phocéen.

Fin de saison mouvementée pour l’Olympique de Marseille. En grande difficulté sur le plan sportif dans le championnat de France, l’écurie sudiste a également connu de grands bouleversements et une certaine agitation en coulisses. Spécialement depuis deux semaines maintenant, et sa mise en vente opérée par la patronne russe : “J’ai pris la décision de céder l’OM au meilleur investisseur possible. Le prix n’est pas ma priorité ! Nous avons investi plus de 200M€ dans l’OM. Notre frustration de voir l’OM dans cet état n’est plus acceptable”. Depuis cette date historique du 13 avril en effet, l’avocat et homme de confiance de Margarita Louis-Dreyfus, Igor Dravin, ne cesse de multiplier les rendez-vous afin d’explorer toutes les pistes envisageables. L’actuelle actionnaire de l’OM envisagerait même de quitter le club au plus tard fin juin, quitte à accélérer la transaction et en faire baisser le prix initialement prévu.

Vers une piste étrangère

C’est en tout cas ce qu’affirme La Provence dans son édition du jour. Pour le quotidien régional, les choses avanceraient à vitesse grand V, puisqu’elles seraient même quasiment sur le point d’être bouclées. Pour appuyer ces dires, RMC affirme de son côté que la propriétaire du club olympien a rencontré son président Vincent Labrune accompagné de ses deux avocats, maîtres Olivier Grimaldi et Dominique Bernard, tous deux nommés pour mener l’audit financier du club en vue de la future transaction. Une réunion qui n’a par ailleurs laissé filtrer aucune information sur l’identité du potentiel repreneur. Preuve que le dossier progresse.

Une seule chose de certaine : Annoncé un temps comme possible repreneur, Dubaï international Capital ne sera finalement pas dans la course, car “pas intéressé par le rachat de l’OM, a répondu le groupe au journal provençal. Arrivent alors deux Américains, Jason Levien et Steve Kaplan, hommes d’affaires déjà engagés dans des clubs outre-Atlantique en Major League Soccer, ainsi que le géant chinois Suning, encore dans la short-list. Même si cette fois, c’est sans doute l’OM qui devrait mettre son veto.

Les locaux s’activent sur le dossier

Pourtant, il n’y a pas que la piste du mécène providentiel qui anime les discussions du Vieux Port. Et depuis l’annonce de MLD, plusieurs groupes formés de supporters inconditionnels ou tout simplement d’amoureux du monde du ballon rond se sont montrés clairement intéressés par le projet d’un rachat. Un peu à la manière des Socios en Espagne, comme à Barcelone ou au Real Madrid, pour ne citer qu’eux. Dans cette optique, un jeune Marseillais est d’ailleurs en train de se démarquer sur les rives de la Grande Bleue. Ghislain Foucque, cofondateur du site LePotCommun.fr, assure avoir déjà récolté pas moins de 2.6 millions d’euros dans sa cagnotte en une semaine, grâce à un peu plus de 6200 donateurs, fans, personnalités ou tout simplement anonymes. Du jamais vu pour ce trentenaire, qui a à coeur de tenir une ligne de conduite basée sur l’affectif, comme il a confié sur Europe 1.

“Ce qu’on a déjà récolté, c’est énorme. C’est une belle surprise qu’en si peu de temps autant de gens se soient mobilisés et aient apporté autant dans le pot commun. Evidemment un milliardaire peut arriver aujourd’hui à Marseille, injecter beaucoup d’argent, acheter les meilleurs joueurs, peut-être faire de beaux parcours en Ligue des Champions par exemple, mais après ? Ces gens-là ne sont pas éternels”.

“Le club est retombé dans le fond du classement. On a envie de long terme, on a envie que le club soit plus fort que les hommes. Ça se fait ailleurs. Ce n’est pas une personne à un instant T qui dicte une volonté mais un ensemble de supporters qui donnent les directions à suivre. On est clairement pas dans une logique financière mais dans une logique affective. C’est ça que veulent les Marseillais“.

Ne reste plus qu’à espérer que les tractations se passent dans les meilleurs délais et conditions, afin de préparer au plus vite et au mieux la saison à venir. Une saison de transition où l’Olympique de Marseille devra avant tout redorer son blason aux yeux de ses fans.

Recevez les meilleurs articles par email une fois par semaine !
+ +
Inline
Inline