Dominateurs face à un Olympique de Marseille plus que jamais au fond du gouffre, l’AS Monaco profite de son premier succès après trois rencontres sans victoire pour reprendre la deuxième place de Ligue 1 à l’Olympique Lyonnais, avec deux points d’avance sur son poursuivant direct.

Pour l’OM, les week-ends s’enchaînent et se ressemblent. Dimanche soir encore, lors du match de clôture de la 34e journée, les hommes de Michel ont de nouveau livré une prestation catastrophique dans l’enceinte de Louis II. Très rapidement après le coup d’envoi, les Phocéens se sont retrouvés totalement dominés par des Monégasques volontaires. Sauvés une première fois par un but de Lacina Traoré justement refusé pour un hors-jeu (22e), ils n’ont cependant rien pu faire après une mésentente de Karim Rekik et Rémy Cabella dès le retour des vestiaires, dont la perte de balle a amené l’ouverture du score de Bernardo Silva sur une très belle frappe du gauche enroulée à ras du montant d’un Steve Mandanda abattu (1-0, 47e).

La messe était dite pour le club de la Commanderie, qui a dû attendre la 73e minute pour déclencher sa première tentative cadrée du match. Tout un symbole, et trop insuffisant remobiliser les troupes sudistes, puisqu’Andrea Raggi a dans la foulée tué tout espoir d’égalisation en doublant la mise pour l’écurie du Rocher après un corner dévié par Fabinho (2-0, 75e). Et malgré une nouvelle réalisation de Michy Batshuayi, bien servi par Steven Fletcher, qui a permis aux siens de sauver l’honneur dans les arrêtes de jeu de ce derby azuréen (2-1, 90e+3), le chemin de croix de l’Olympique de Marseille se confirme journée après journée.

Steve Mandanda (trop) décisif

Parfois, il ne suffit que de certains chiffres pour révéler les difficultés auxquelles peut être confrontée une équipe. Et la première période vécue par l’OM ne fait pas exception à cette règle : 43. C’est le nombre de ballons touchés par Steve Mandanda pendant un premier acte interminable pour lui et ses coéquipiers, qui doivent encore se demander comment ils ont pu atteindre la pause sur le score de 0-0.

Au total, ce ne sont pas moins de 72 ballons que le gardien tricolore a joués hier soir. Soit le cinquième total d’un joueur de l’OM en ce dimanche, et un record cette saison pour un portier sur les pelouses de l’élite hexagonale. Un nombre incalculable de mises à contribution, symbole éloquent d’une mauvaise passe marseillaise qui dure dangereusement.

La Ligue 2 se rapproche

À désormais quatre journées de la fin du championnat, il semble légitime de se demander jusqu’à quel point peut s’enfoncer l’Olympique de Marseille. Pointant à la quinzième place du classement, les partenaires de Lassana Diarra – forfait lors de cette nouvelle déroute – ne comptent plus que six points d’avance sur la zone rouge et le premier relégable, le Gazélec Ajaccio.

Pas de quoi prêter à l’optimisme à l’entrée de la dernière ligne droite de la saison, d’autant que les Marseillais viennent de boucler leur dixième confrontation d’affilée sans le moindre succès en Ligue 1. Et certainement pas la meilleure des publicités pour attirer les acquéreurs potentiels d’un club historique en vente, mais au bord du précipice. Dès mercredi, l’OM devra de nouveau faire face à toutes ses lacunes lors de la demi-finale de la Coupe de France, contre Sochaux. Peut-être la bonne occasion d’enfin se relancer.

Recevez le top des news du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


Article précédentLiverpool dans les étoiles
Article suivantOM : Labrune bientôt remplacé
Marc
Je suis responsable du webmagazine UNMEC.FR, et je m'efforce de vous proposer régulièrement des articles intéressants de tous types : auto, voyage, mode, lifestyle...Tout y passe, du moment que c'est intéressant pour nous, les mecs !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici