Tenu en échec sur son terrain hier soir face à Manchester City (2-2), le PSG a compromis ses chances de qualification en demi-finale de la Ligue des Champions.

Drôle de soirée qu’a vécu le Paris Saint-germain mercredi soir lors de son quart de finale aller de Ligue des Champions contre Manchester City. Inefficaces au début de match et très fébriles défensivement, les Parisiens ont concédé l’ouverture du score de Kevin De Bruyne sur une grosse erreur de relance de Blaise Matuidi au milieu de terrain (0-1, 38e). Avant cela, Zlatan Ibrahimovic avait pourtant eu plusieurs opportunités d’ouvrir la marque, tout d’abord sur un penalty arrêté par Joe Hart, puis sur deux actions franches mal négociées face au portier anglais. Et c’est finalement là-encore une erreur de défense qui a amené l’égalisation parisienne du géant suédois dans la foulée des Citizens (1-1, 41e).

Une égalisation méritée qui a d’ailleurs permis aux Franciliens d’attaquer la seconde période avec de bonnes intentions. Beaucoup plus haut au pressing, le bloc du Champion de France a trouvé la faille juste avant l’heure de jeu grâce à Adrien Rabiot, opportuniste sur un corner après une nouvelle mauvaise relance des Skyblues (2-1, 59e). Zlatan a même failli donné un avantage plus conséquent à ses coéquipiers dans la foulée, mais sa frappe trouvait le poteau. Le raté de trop, qui amenait l’égalisation mancunienne dix minutes après, par l’intermédiaire de Fernandinho (2-2, 72e). Au final, ce Manchester City diablement réaliste – trois tirs, deux buts – a plus que jamais pris un net avantage “statistique” avant le match retour, mardi prochain.

Serge Aurier, acte II

L’une des principales surprises de cette soirée de coupe d’Europe au Parc des Princes – si nous mettons de côté le manque d’efficacité criante (et rare) “d’Ibra” – est sans doute le retour de Serge Aurier dans l’équipe première. Malgré quelques discrets sifflets descendus des gradins à l’annonce de son nom pendant la composition des équipes, le latéral droit a dans l’ensemble été bien accueilli par ses supporters. Dans le jeu, le défenseur ivoirien s’est montré très offensif, comme à son habitude, en multipliant les débordements et les centres.

Malheureusement pour lui, il est en partie “responsable” de l’égalisation de City, quand il manque son intervention et contre la frappe de Fernandinho. Néanmoins, son capitaine Thiago Silva l’a a plusieurs reprises encouragé pendant la rencontre. Des signes qui laissent à penser que la page est peut-être définitivement tournée.

Un PSG au pied du mur

En concédant ce match nul contre Manchester City, le Paris Saint-Germain a véritablement changé la donne quant à l’issue de son quart de finale. Désignés favoris de la double confrontation dès le tirage au sort, le manque de réalisme de l’équipe a fait basculer ses chances de qualification du côté des protégés de Manuel Pellegrini. Pire encore, les hommes de Laurent Blanc devront se passer de Blaise Matuidi et David Luiz pour le deuxième acte, tous deux ayant reçu un carton jaune hier soir.

Ajoutez à cela l’absence prolongée de Marco Verratti, qui manque cruellement dans l’entre-jeu, et il faudra compter sur un Zlatan Ibrahimovic de nouveau en confiance, car le PSG n’aura pas d’autre choix que celui d’aller s’imposer dans l’antre de l’Etihad Stadium. Les partenaires du capitaine brésilien devront également corriger toutes les imprécisions et approximations qui leur ont coûté très cher ce mercredi. En attendant la vérité du rectangle vert, les chiffres ne prêtent pas à l’optimisme, puisque les statistiques officielles de l’UEFA ne donnent que 19% de chances aux Parisiens. À eux de les saisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Recevez les meilleurs articles par email une fois par semaine !
+ +