Le Paris Saint-Germain a hérité de Manchester City lors du tirage au sort des quarts de finale de la Ligue des Champions, effectué ce vendredi au siège de l’UEFA à Nyon, en Suisse.

Prochain rendez-vous : le 06 avril au Parc des Princes. Pour la deuxième saison consécutive, le Paris Saint-Germain disputera les quarts de finale de la Ligue des Champions, et comme au tour précédent, l’écurie francilienne défiera un club anglais. Manchester City, actuel quatrième de Premier League et en proie à quelques difficultés ces dernières semaines, recevra quant à lui le Champion de France lors de la rencontre retour, le 12 avril prochain. Vainqueurs du Dynamo Kiev en huitième de finale, les Citizens atteignent pour la première fois de leur histoire ce stade de la compétition. Et si côté parisien le sort de Marco Verratti est encore incertain, celui de Vincent Kompany est d’ores et déjà scellé, puisque le défenseur belge sera forfait lors des deux confrontations.

En 2008-2009, les deux équipes s’étaient déjà croisées sur la scène européenne, lors de leur unique opposition jusque-là, en phase de poules de la Ligue Europa, et s’étaient séparées sur un score nul et vierge (0-0). Mais depuis l’arrivée déjà actée de Pep Guardiola en lieu et place de Manuel Pellegrini pour la saison prochaine, les Mancuniens n’ont plus le même rendement qu’en ce début d’exercice 2015-2106. Pour franchir ce cap tant convoité des quarts de finale et aller le plus loin possible, Paris devra profiter de cette situation s’il souhaite s’établir pour le long terme sur les devant de la scène continentale.

Du prestige sur chaque pelouse

Cette fois-ci, le PSG n’a donc pas hérité de (l’imprenable ?) Barcelone, qui de son côté accueillera sur sa pelouse une équipe madrilène. Non pas celle du Real, pour un Clasico de prestige, mais celle de l’Atlético, pour une rencontre qui aura donc des airs de Liga.

L’Espagne, qui est une fois encore le pays le plus représenté à ce niveau de la compétition avec trois équipes, aura donc un de ses clubs présent dans le dernier carré. Peut-être même deux, si les Merengues arrivent à sortir vainqueurs de la double confrontation face à Wolfsbourg, avec un avantage non négligeable de recevoir au Santiago Bernabéu pour le deuxième acte.

Enfin, le Bayern Munich, l’un des grands favoris du tournoi même si revenu de très loin mercredi soir contre la Juventus Turin, défiera sur son terrain de l’Allianz Arena les Portugais du Benfica Lisbonne, très solide outsider de cette C1. Désormais, l’étau  se resserre jusqu’à la finale de Milan, et chaque club désire plus que jamais s’y rendre.

Recevez les meilleurs articles par email une fois par semaine !
+ +
Inline
Inline