Une semaine après un succès retentissant contre le Paris Saint-Germain (2-1), les joueurs de Bruno Génésio sont cette fois-ci venus à bout de Guingamp, largement battu lors du match de clôture de la 29e journée de Ligue 1.

Décidément, le nouveau stade de Lyon semble plus que jamais lui réussir. Auteurs d’une nouvelle prestation collective solide et aboutie, les Gones n’ont pour ainsi dire laissé aucun espoir à leur proie d’un soir. Pour les Bretons, les choses ont très rapidement été mal engagées. Dès la troisième minute, Rachid Ghezzal lançait les festivités (1-0, 3e) avant de servir Alexandre Lacazette pour reprendre l’avantage, alors que les hommes de Jocelyn Gourvennec avait recollé au score pour la première et unique fois de la rencontre grâce à Mevlut Erding (2-1, 17e).

Dans la continuité d’une partie bien engagée, l’international algérien délivrait sa deuxième “assist” du match à Maxwell Cornet (3-1, 35e) avant la pause. Au retour de vestiaires, Jimmy Briand a manqué l’occasion de briller devant son ancien public et c’est finalement le buteur tricolore qui inscrivait son doublé (4-1, 61e). Vraie leçon de réalisme pour un OL qui a marqué sur ses quatre premiers tirs cadrés, et bouclait la marque sur un contre-son-camp de Reynald Lemaître (5-1, 87e). Le calice jusqu’à la lie pour Guingamp, qui a encaissé 15 buts lors des quatre dernières journées de championnat, et pointe désormais à une 16e place inquiétante..

Rachid Ghezzal, monsieur plus

Nous nous étions arrêté à un but et deux passes décisives de Rachid Ghezzal, mais le jeune ailier des Fennecs a davantage contribué à la démonstration offensive rhodanienne de dimanche. Sur la quatrième réalisation lyonnaise, c’est encore lui qui a obtenu et frappé le coup franc repris victorieusement au deuxième poteau, ainsi que le corner qui a amené le csc du défenseur rouge et noir.

Impliqué sur les cinq buts. Pas mal pour un joueur qui n’a connu aucune titularisation avant la 20e journée de championnat, et qui est désormais devenu une pièce essentielle dans la mécanique bien huilée de l’écurie olympienne. Un temps de jeu conséquent qu’il “savoure”, selon sa propre expression.

Monaco est à portée

Plus qu’un large succès obtenu hier, l’Olympique lyonnais en a également profité pour reprendre sa place sur la dernière marche du podium de Ligue 1 et, plus important encore, gagner du terrain sur le dauphin du PSG, en revenant à six longueurs de l’AS Monaco. Le club du Rocher n’a d’ailleurs gagné qu’une seule fois sur ses cinq dernières parties toutes compétitions confondues, et commence très certainement à regarder dans son rétroviseur.

De leur côté, les coéquipiers de Maxime Gonalons peuvent profiter de leur bonne série pour encore diminuer cet écart, et disputeront certainement l’un des matches les plus importants de leur saison la semaine prochaine à Rennes, pour également conforter leur avance sur un autre prétendant potentiel au podium final.

Recevez le top des news du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici