Le PSG et Chelsea s’affrontent ce mardi pour le compte des huitièmes de finale aller de la Ligue des Champions. L’occasion de faire un rapide tour des effectifs et des tendances avant ce grand choc européen.

C’est désormais un classique ou presque de la Ligue des Champions, puisque le PSG retrouvera ce soir Chelsea sur sa route pour une troisième année consécutive. Battus en quart de finale il y a deux ans, les Parisiens avaient pris leur revanche la saison dernière, en allant se qualifier sur la pelouse de Stamford Bridge grâce à une performance héroïque. Cette fois, si les hommes de Laurent Blanc se présentent en favori, l’actualité du club pourrait pourtant venir les perturber.

L’affaire Aurier

Le club francilien aurait certainement préféré s’en passer, mais “l’Auriergate” a pourtant éclaté en ce week-end de Saint-Valentin. Petite – et peut-être seule – ombre au tableau d’un PSG tout sourire jusque-là, lui qui survole les débats en Ligue 1 et est toujours en lice dans les deux coupes nationales.

Certes, son effectif expérimenté est en mesure de faire abstraction de toute perturbation extérieure à l’aube des grands rendez-vous, mais comme Laurent Blanc l’a lui-même reconnu hier lors de sa conférence de presse, “le groupe est perturbé”. Un épisode que les coéquipiers de Thiago Silva voudront balayer une bonne fois pour toutes en l’emportant devant leur public.

Paris favori, mais…

Si la victoire du Champion de France en titre était qualifiée d’exploit l’année dernière, la donne semble changée cette saison. Tout simplement car les hommes de l’entraîneur tricolore sont les seuls à être invaincus dans les cinq grands championnats européens, mais également par rapport à la différence de situation que connaissent les Blues, en grande difficulté en Premier League.

Seulement 13e certes, mais les joueur de Guus Hiddink n’en restent pas moins sur une série de 12 matches sans défaite (six victoires, six nuls), toutes compétitions confondues. Depuis l’arrivée du coach hollandais justement, les partenaires de John Terry semblent avoir repris confiance, retrouvé leurs esprits, et figurent parmi les trois meilleurs effectifs de Premier League depuis deux mois.

Des effectifs chamboulés

Hormis l’absence annoncée et légitime de Serge Aurier, “le Président” Blanc pourra se reposer sur quasiment l’intégralité de son effectif. L’ancien libéro des Bleus devra donc trancher entre Marquinhos et Gregory van der Wiel sur le couloir droit de la défense, et décider de la minute d’entrée en jeu de Marco Verratti, tout juste revenu de blessure samedi contre Lille, mais trop juste encore pour avoir 90 minutes dans les jambes. Cette soirée sera également l’occasion de voir un Zlatan Ibrahimovic certainement remonté de son expulsion contestée lors du match retour l’an dernier, et un Kevin Trapp entièrement mobilisé pour prouver à ses détracteurs qu’il a le niveau pour le très haut niveau continental. Deux postes clé pour un bon déroulement des opérations ce soir.

Côté bleu, John Terry justement, sera absent de la pelouse, obligeant Guus Hiddink à repenser totalement ou presque toute sa ligne défensive. Mais gare au Champion d’Angleterre en titre, qui retrouve petit à petit ses forces au rythme des semaines, et habité par un fort sentiment de revanche. Devant, Diego Costa devrait, comme à son habitude, enflammer les débats. Une affiche indécise qui nous fait saliver d’avance. Et trois points primordiaux à prendre à la maison pour le PSG, lui qui ne parvient toujours pas à gagner sur la pelouse londonienne.

Recevez les meilleurs articles par email une fois par semaine !
+ +
Inline
Inline