À un peu plus de 24 heures du choc aller entre le PSG et Chelsea, revenons sur les grandes lignes de l’affaire Aurier qui défraie la chronique depuis dimanche.

Ce week-end de Saint-Valentin pourrait très bien marquer la fin de l’histoire d’amour en le PSG et Serge Aurier. Le latéral droit est en effet dans la tourmente après une vidéo publiée en ligne dimanche et dans laquelle on le voit notamment insulter son entraîneur Laurent Blanc. Une nouvelle vidéo accablante pour le joueur ivoirien, enregistré lors d’un chat vidéo retransmis en direct sur le site Periscope.

Blanc, Zlatan et les autres

Sur ces images amateurs, le latéral du club de la capitale répond à des questions posées par des internautes et lues par l’un de ses amis. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que Serge Aurier ne mâche pas ses mots : Laurent Blanc il fait souvent la folle ou pas ?” “C’est une fiotte !”, rétorque le défenseur francilien. Mais les diffamations envers son coach ne s’arrêtent pas là.
[youtube https://www.youtube.com/watch?v=oYvS7uRe24U]

Et les ennuis ne faisaient que commencer pour l’ancien du TFC, qui a passé tout le vestiaire ou presque en revue. Morceaux choisis. “Blanc, il s*** Zlatan ou pas ?” “Il lui prend les c******* mon frère, il prend tout cousin !”, et de traiter son coéquipier Angel Di Maria de “guignol” puis Salvatore Sirigu de “gros nul”, avant de répondre sur une nouvelle question concernant Zlatan Ibrahimovic : Zlatan, il vous met des coups de pression ?” “Oh, tu regardes ma gueule mon frère ? Tu penses qu’il peut me mettre un coup de pression lui” ? Une chose est sûre, et comme l’on pouvait s’y attendre, ses partenaires n’ont pas, mais alors pas du tout apprécié la chose.

Aurier hors-jeu

Des propos inqualifiables d’ans un premier temps démentis par le principal intéressé, avant que celui-ci finisse finalement par reconnaître les faits. L’effet d’une bombe au sein du groupe parisien et de ses dirigeants, qui ont immédiatement pris la décision de mettre à pied Serge Aurier hier dans la soirée, à travers un communiqué relayé sur le site officiel  du club et dans lequel a pris part le président Nasser Al-Khelaïfi en personne.

“J’ai pris la décision de mettre à pied Serge Aurier. Le Paris Saint-Germain est une institution très forte à laquelle personne ne peut toucher. Je ne laisserai personne mettre en difficulté le club et nous détourner de nos objectifs, à commencer par notre rendez-vous contre Chelsea, très attendu par notre public. Toutes les énergies du club, celles des joueurs comme celles de l’entraîneur et de son staff, sont désormais concentrées sur cette échéance capitale et prioritaire pour nous et pour tous nos fans”.

Les excuses publiques

Dans l’oeil du cyclone médiatique en France et en Europe depuis la publication des images compromettantes sur la toile, Serge Aurier a néanmoins effectué des excuses publiques au micro du Canal Football Club.

Chelsea en ligne de mire

Un mea culpa très rapide et qui peut sembler sincère, mais très certainement vain pour celui qui avait pourtant été chaudement recommandé par Laurent Blanc auprès de ses dirigeants, ce dernier ayant obtenu son transfert de Toulouse après une année de prêt au sein du Champion de France en titre. Une idylle qui semble d’ores et déjà bien loin pour le technicien tricolore, comme il a pu le laisser entendre en conférence de presse cet après-midi à 14h, en marge de la rencontre de demain, et dans laquelle le sujet brûlant de la veille était sur toutes les lèvres.

“Comment je l’ai pris ? Très mal. Très très mal. On peut avoir certains avis, certaines opinions, et c’est heureux, car on est en démocratie. Mais ce garçon, il y a deux ans, je me suis vraiment engagé personnellement auprès de ma direction pour le faire venir à Paris. Le remerciement que j’en ai, c’est ça. Je trouve ça pitoyable. Je n’en dirai pas plus car on est là pour préparer le match face à Chelsea, et c’est le plus important. Mais il s’est pénalisé lui-même. À cette heure, il devrait préparer un huitième de finale de Ligue des Champions. Là, il est chez lui, et ne sait pas quoi faire.”

Il ne reste plus qu’à espérer que le reste du groupe du PSG demeure soudé pour effectuer une première manche victorieuse contre les Blues de Chelsea demain, au Parc des Princes. Un événement dont les Parisiens se seraient à n’en pas douter bien passé. Serge Aurier, attend désormais quant à lui la décision finale de ses dirigeants devant on écran.

Recevez les meilleurs articles par email une fois par semaine !
+ +
Inline
Inline