Après un week-end chargé sur tous les terrains de Ligue 1 et d’Europe, c’est plutôt au sujet du mercato hivernal que se concentre l’actualité ce lundi.

Les dernières heures d’un mercato sont bien souvent les plus chaudes, que ce soit en matière de fausses rumeurs, ou parfois de grosses nouvelles. C’est désormais dans la deuxième catégorie que cet ultime jour de marché se situe. Dans un communiqué officiel sur son site internet, Manchester City annonce en effet l’arrivée de Pep Guardiola à la place de Manuel Pellegrini pour la saison prochaine. L’annonce fait directement suite à celle du coach chilien, qui vient de rendre public son départ en conférence de presse.

Le technicien catalan, qui avait annoncé il y a plusieurs semaines qu’il quitterait le Bayern Munich à l’issue de l’exercice en cours, va donc s’atteler à un troisième challenge de taille. Selon les premières clauses du contrat, l’ancien entraîneur du Barça s’est engagé pour une durée de 3 ans, soit jusqu’en 2019. Pour rappel, les dirigeants des Citizens le pistaient depuis presque 4 années, soit 2012, date à laquelle il avait quitté le Champion d’Espagne en titre. Pep Guardiola avait alors opté pour une année sabbatique, avant de rejoindre la Bavière.

Un goût d’inachevé

De son côté, Manuel Pellegrini, qui arrivait quant à lui en fin de bail au mois de juin 2017, pourrait rebondir en Liga, du côté de Valence. Après 3 ans passés sur le banc mancunien, “l’Ingénieur” affiche un bilan honorable d’un titre de champion et une League Cup glanés. Néanmoins, c’est bel et bien vers les sommets européens que souhaitent maintenant se hisser les dirigeants de City. Une mission qui va sans doute s’avérer délicate pour le nouveau manager. Une course à l’Europe dans laquelle figure d’ailleurs toujours Manchester City, puisque les partenaires de Yaya Touré affronteront prochainement le Dynamo Kiev en 8e de finale de la Champions League. Un timing plutôt surprenant donc, pour une telle annonce, d’autant que les Skyblues sont également en lice dans toutes les compétitions nationales. Reste à espérer pour eux qu’elle ne les desserve pas.

Recevez les meilleurs articles par email une fois par semaine !
+ +
Inline
Inline