Après une première journée riche ne rebondissements, cette deuxième soirée des 16es de finale de la Coupe de France a également apporté son lot de surprises.

C’est pour cela qu’on l’aime, notre Coupe de France. Et à l’instar de Sarre-Union la veille, cette fois-ci c’est Trélissac, club de CFA, qui a éliminé une équipe de l’élite. Au bout du suspense, et au terme d’une séance de tirs au but éprouvante pour tout un public, le petit Poucet est pourtant venu à bout de l’ogre lillois (1-1, 4 tab à 2). Un grand soir pour l’équipe d’Aquitaine, qui va découvrir les 8es de finale de la compétition pour la première fois de son histoire.

Lille avait pourtant ouvert la marque d’une sublime frappe de Lopes, avant de se faire rejoindre au score grâce à Cavaniol. Il restait alors plus d’une heure de jeu aux hommes d’Antonetti pour faire la différence, mais la résistance héroïque des Trélissacois a fini par payer. Après une prolongation accrochée, Desenclos libère les siens et tout un peuple en inscrivant le penalty victorieux.

Logique respectée

Dans le reste des rencontres de la soirée, Monaco, Nantes et Lorient ont dû avoir recours aux prolongations pour s’imposer respectivement sur les pelouses de l’ETG (L2, 1-3 ap), Mantes (CFA, 0-1 ap) et Boulogne (Nat, 1-3 ap). Des victoires tardives mais précieuses.

Pas de miracle en revanche pour Chambly, qui a encaissé deux buts coup sur coup et survenus très rapidement (20′ et 22′) face à l’ Olympique Lyonnais (0-2). Dan le sul choc entre deux équipes de l’élite, une autre précieuse victoire est à noter : celle de Marseille face à Montpellier, sur la pelouse du Vélodrome (2-0). Un fait suffisamment rare cette saison pour être souligné, puisque c’est la première victoire à domicile de l’OM – sur la scène nationale – depuis le 13 septembre dernier.

Programme des 16es

Recevez les meilleurs articles par email une fois par semaine !
+ +
Inline
Inline