Le FC Barcelone a humilié le Real Madrid 4-0 hier pour le premier Clasico de la saison. Un score fleuve qui reflète une rencontre où le Barça a dominé les débats face à des Madrilènes pas au rendez vous

Ce match est tout d’abord une défaite tactique de Rafael Benitez. Vu le spectacle proposé par son Real Madrid depuis le début de la saison, le technicien espagnol subit les critiques d’une partie des « socios ». Pour la première fois de la saison, il dispose de son effectif au complet, il en profite donc pour modifier son onze de départ…

Ce fut un grand raté ! Il est vrai que le Real ne pratique  pas un beau football, mais l’équipe gagne et est équilibrée. En mettant Casimeiro sur le banc, Rafael Benitez se prive de sa sentinelle qui protège la défense. Cette saison le Real a gardé sa cage inviolée à 10 reprises en 16 matchs. En alignant Modric, Kroos, Bale et James il n’y a aucun joueur à caractère défensif dans l’entre jeu. Les milieux barcelonais ont toute la liberté pour préparer les actions et toucher leurs attaquants.

Nous aurions pu croire qu’avec autant de joueurs offensifs au coup d’envoi, le Real allait bousculer le Barça. Loin de là. Les Merengue n’ont pas le ballon et les rares fois où ils l’ont, ils l’utilisent mal. Hier soir, l’attaque du Real était une somme d’individualité sans osmose. Cristiano Ronaldo se retrouve dans la zone de jeu de Karim Benzema. Gareth Bale positionné en 10, se déplace un peu partout et n’apporte rien. James Rodriguez attiré par l’axe, n’occupe pas son couloir droit et cela créait des espaces en défense.

Les joueurs se marchent dessus en attaque et déséquilibrent l’équipe défensivement. Danilo le latéral droit madrilène se retrouve à plusieurs reprises à jouer des « deux contre un » face à Neymar et Jordi Alba. C’est d’ailleurs de ce côté droit que vient le deuxième but catalan.  Rafael Benitez n’a pas su faire les changements pour bousculer l’ordre du match. Si ce sont des « Florentino Démission »  qui sont descendues des tribunes, c’est bien l’entraineur qui est en danger.

Déjà dans la semaine des rumeurs annonçaient Zinédine Zidane sur le banc de l’équipe première en cas de défaite ; cette correction reçue à domicile ne fera que relancer les rumeurs de l’éjection de Benitez.

 IMG_1526

Un grand Barça

De son côté le FC Barcelone a fait du Barça. Les hommes de Luiz Enrique conservent le ballon et profitent des lacunes de leur adversaire pour placer des banderilles. Les catalans prouvent que même sans Lionel Messi, remplaçant au coup d’envoi, ils peuvent gagner contre une grande équipe. Luiz Suarez et Neymar, en forme depuis la blessure de Messi, ont continué sur leur lancée. L’attaquant uruguayen a eu deux occasions dans la rencontre et a inscrit un doublé. Suarez confirme qu’il fait partie des meilleurs avant-centres du monde.

Neymar lui  a fait mal sur côté gauche, il fini la rencontre avec un but et une passe décisive pour Andrés Iniesta. Un Andrés Iniesta qui a récité sa plus belle partition de la saison.

IMG_1525

Le meneur de jeu blaugrana a éclaboussé la rencontre et a reçu quelques applaudissements du public du Santiago Bernabeu. Son splendide but après un relais avec Neymar met les joueurs du Real sous l’eau alors qu’ils revenaient dans la partie. Le Barça a été efficace dans les deux surfaces. Claudio Bravo le portier catalan a été décisif lors des attaques de la Maison Blanche. Ses parades devant Cristiano Ronaldo ou James Rodriguez permettent à son équipe de remporter la rencontre. Journée après journée il se positionne comme le titulaire en puissance du poste.

Le FC Barcelone place son rival madrilène à six points et peut désormais compter sur Lionel Messi qui a fait son retour à la compétition hier. Une soirée parfaite !

Jemael Martial  de Va te faire Foot

Recevez le top des news du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici