UnMec évolue et lance aujourd’hui une rubrique consacrée à la santé de l’homme. Hom’Actuel traite de l’homme, des organes propres à l’homme, leur fonctionnement, mais surtout les pathologies qui peuvent lui être associées. Dans ce premier numéro de Hom’Actuel, nous traiterons de la prostate. Cet organe est en général associé à une maladie que redoutent tous les hommes : le cancer de la prostate. Quel est son rôle et quelles sont les maladies qui peuvent la toucher ?

Du rôle de la prostate

Petit organe d’à peine 38 millimètres de diamètre pour un poids d’une vingtaine de grammes, la prostate est très essentielle dans la fonction de reproduction de l’homme. Située en dessous de la vessie, en derrière du pubis et entourant la portion initiale de l’urètre, cet organe se situe au carrefour des systèmes urinaires et génitaux. Et du fait de sa localisation tout problème lié à la prostate peut induire le développement de symptômes urinaires comme génitaux.

Localisation – Crédits photo : Wikimedia Commons

La prostate a pour rôle principal de produire un liquide clair et translucide qui lubrifie et réduit l’acidité de l’urètre durant l’excitation sexuelle. Appelé liquide séminal, ce dernier assure la protection de l’urètre au moment du rapport sexuel. Il empêche ainsi sa dégradation par les sécrétions vaginales.

Des maladies relatives à la prostate

En général la prostate est un organe qui passe inaperçu tout au long de la vie. Sa présence n’est remarquée que lorsqu’elle pose problème. Il peut s’agir de problèmes de mictions, qui sont révélateurs d’une maladie sous-jacente qu’il sera nécessaire de prendre en charge. Du coup, c’est un organe silencieux qui ne dérange vraiment que lorsqu’il est malade.

Maladies prostatiques – Crédits photo : Pixabay

On compte deux grands groupes de maladies prostatiques. D’un côté le groupe des maladies prostatiques non cancéreuses, et de l’autre le groupe de maladies prostatiques cancéreuses. Parmi les maladies prostatiques cancéreuses on compte notamment le cancer ou adénocarcinome de la prostate. Tandis que dans le groupe de maladies prostatiques non cancéreuses on compte les prostatiques aiguë et chroniques, ainsi que l’HBP (Hypertrophie Bénigne de la Prostate).

Nous traiterons au fur et à mesure des différentes pathologies prostatiques au cours des prochains numéros d’Hom’Actuel.

Source :

Prostate.fr

Recevez le top des news du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici