Il se pourrait qu’une équipe de chercheurs français ait découvert une des possibles causes de la dyslexie. Pour rappel, la dyslexie est un trouble de la lecture qui peut provoquer des difficultés d’apprentissage pour les personnes touchées. Cela concerne environ 10% des personnes, ce qui fait que 700 millions de personnes seraient dyslexiques dans le monde. D’après eux, la dyslexie serait provoquée par une anomalie oculaire. Pour plus de renseignements, vous pouvez également regarder la vidéo ci-dessous.

Description du protocole de recherche

Pour mener leurs recherches à bien, l’équipe de chercheurs de la Faculté de Rennes ont effectués des tests sur un groupe de 60 étudiants, dont la moitié sont atteints de dyslexie. Ils ont étudié la constitution de l’œil de ces 60 personnes, et notamment comment est formée la Tache de Maxwell. Cette Tache de Maxwell se trouve dans la zone de la fovéa, la partie de la rétine dans laquelle la vision est la plus précise.

Comment fonctionnent la fovéa et la Tache de Maxwell

Pour simplifier, on retrouve deux types de photorécepteurs différents dans la rétine. Ce sont les bâtonnets et les cônes. Alors que les bâtonnets permettent la vision des éléments en noir et blanc, les cônes, ceux que l’on retrouve en grande quantité dans la fovéa, sont chargés de la vision des couleurs. Il existe des cônes de couleur bleue, rouge et vert et la Tache de Maxwell est la seule zone de la fovéa dépourvue de cônes bleus. Voici un schéma en anglais vous permettant de situer la fovéa dans l’œil.

Wikimedia Commons

Les conclusions des recherches

Ce serait cette Tache de Maxwell qui serait donc responsable de la dyslexie. Les chercheurs ont en effet constaté que cette tâche devait être différente sur chaque œil, ce qui n’est pas le cas pour les personnes dyslexiques. Cette découverte devrait permettre la mise en place d’un traitement et également de nouvelles pistes pour pouvoir définir de nouveaux protocoles de soins. Veuillez également noter que cela faisait quelques que les chercheurs savaient que la dyslexie provenait d’une anomalie oculaire, mais ils leurs restaient à le prouver. C’est désormais chose faite.

 

Source :

Gentside

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Recevez les meilleurs articles par email une fois par semaine !
+ +
Inline
Inline