Ce jeudi 7 avril, la Société d’exploitation industrielle des tabacs et des allumettes (Seita) annonce le lancement de sa cigarette électronique nouvelle génération, blu 2.0. Le deuxième acteur du marché français du tabac confirme son engagement dans la vape afin d’accompagner les fumeurs adultes vers une alternative prétendument moins nocive pour leur santé.

Filiale du Groupe Imperial Brands, Seita est le deuxième acteur français du tabac grâce à une large gamme de produits (cigarettes, cigares, tabac et papier à rouler). L’entreprise commercialise des produits phares du tabac comme les Gauloises Blondes, JPS ou encore News. Sa division cigares distribue aussi des marques comme Ninas ou bien Fleur de Savane. La filiale détient également le papier à rouler Rizla+.

Depuis quelques années, le Groupe Imperial Brands adopte une stratégie claire : accompagner les fumeurs adultes vers des alternatives supposément moins nocives. Convaincue de l’enjeu, SEITA est devenue en 2018 la première filiale à concrétiser cette stratégie en commercialisant myblu, sa cigarette électronique au système fermé. Objectif ? Démocratiser la vape et la rendre accessible à tous les fumeurs adultes qui souhaitent arrêter le tabac.

Jeudi 7 avril prochain, Seita va plus loin dans la démarche en annonçant le lancement de sa e-cigarette nouvelle génération blu 2.0. Actuellement en phase pilote, ce nouveau dispositif sera un temps distribué chez plus de 3 000 buralistes français.

Souhaitant répondre aux exigences des consommateurs, le nouveau système fermé blu 2.0 propose un produit confortable, élégant, discret et de qualité. La cigarette électronique associe un design ergonomique à des améliorations innovantes, comme une batterie à l’autonomie renforcée ou encore des capsules dont la structure en forme de H accroît de 17% la diffusion des 3 saveurs disponibles (Classique Original, Menthe Polaire et Myrtille Glacée).

Les consommateurs pourront également profiter de nouvelles fonctionnalités, comme un powertap pour indiquer le niveau de batterie, un verrou magnétique pour maintenir en place les capsules, ainsi qu’un verrouillage renforcé évitant à l’utilisateur d’allumer involontairement sa cigarette électronique.

Les capsules blu 2.0 intègrent le programme de recyclage déjà à l’œuvre pour myblu. En effet, les consommateurs peuvent envoyer leurs capsules usagées à l’entreprise qui se chargera de les recycler. Une fois collectées, il suffit simplement de les glisser dans une enveloppe, et de l’envoyer, sans l’affranchir, à l’adresse suivante :  Programme de recyclage blu – Libre réponse 90 367 – 28 109 Dreux Cedex.

Recevez le top des news du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !