Annoncé il y a trois ans, le projet du groupe Casino avec le britannique Ocado voit enfin le jour. Monoprix+, l’entrepôt de préparation de commandes de nouvelle génération du leader de la distribution française, a ouvert ses portes au printemps. Situé à Fleury-Mérogis, en région parisienne, cette nouvelle plateforme veut livrer 100 000 colis par semaine. Assez pour distancer la concurrence.

En 2017, le groupe de Jean-Charles Naouri avait signé un accord avec Ocado, le spécialiste du e-commerce alimentaire outre-Manche, pour l’implantation en France d’une technologie logistique et commerciale pour le compte de Monoprix.

Le 18 mars 2020, le leader de la distribution française effectuait ses premiers tests de fonctionnement qui dureront jusqu’en juillet. Mais, il a décidé d’avancer ses plans, compte tenu de l’appétit des Français pour les achats en ligne pendant le confinement. Durant cette période, le site Internet de Monoprix a enregistré quatre fois plus de commandes.

De petits robots au service des opérateurs

Baptisé « Monoprix+ », le nouvel entrepôt de l’enseigne du groupe Casino est situé au sud de Paris, à Fleury-Mérogis, sur une superficie de 36 000 m². Le site est géré par l’« Ocado Smart Platform » qui se charge de préparer les commandes grâce à ses petits robots dopés à l’intelligence artificielle et au machine learning.

Ces machines optimisent les déplacements et collaborent entre elles pour faciliter le travail des collaborateurs. En effet, si l’une doit atteindre des étages plus bas, les autres déplacent les casiers du dessus en quelques secondes.

Aussi, en fonction, des commandes et de l’historique emmagasiné, les produits à forte rotation sont placés à un endroit stratégique alors que les faibles rotations vont directement au fond. Ce système permet de préparer un panier de 50 articles en six minutes entre la réception de la commande et son expédition. Une dimension technologique particulièrement poussée donc qui assure, via l’interfaçage avec le service de livraison, aux clients d’être livrés sur des créneaux précis.

50 000 références de produits pour Monoprix+

Grâce à cette technologie, l’entrepôt de Fleury-Mérogis pourra à terme préparer 100 000 commandes par semaine. Cela représente la totalité des commandes effectuées en Ile-de-France aujourd’hui, toutes enseignes confondues. Ce nouveau service proposera, à terme, 50 000 références de produits, soit l’offre d’un grand supermarché, contre 8 000 à 10 000 aujourd’hui.

Le service de Monoprix va ouvrir progressivement. D’abord Paris, puis les Hauts-de-Seine, le Val-de-Marne, la Seine-Saint-Denis, les Yvelines, et enfin toute l’Ile-de-France début juillet. Par ailleurs, le site de Fleury-Mérogis remplacera par étapes celui de Gennevilliers. Monoprix espère que ce nouvel entrepôt lui permettra de supplanter ses concurrents comme Amazon, mais également les drives qui accaparent aujourd’hui près de 80% du commerce alimentaire.

Selon Nathalie Mesny, directrice générale exécutive de Monoprix Online, le consommateur percevra la différence « en termes d’offre, d’interface, de non-substitution des produits, de rapidité et de ponctualité ».

Recevez le top des news du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !