L’hiver multiplie les risques d’accident pour les automobilistes. En cause, les basses températures, la pluie et le brouillard qui, ajoutés au verglas et au givre, provoquent des conditions de circulation difficiles, conduisant parfois à des accidents graves. Face à ces risques, le gouvernement a validé une nouvelle mesure qui devrait contraindre les automobilistes à s’équiper de pneus adaptés à la saison, dès le mois de novembre 2019. Pour le moment, toutes les modalités d’application de cette mesure ne sont pas encore déterminées. Néanmoins, un décret d’application du Conseil d’État devrait prochainement en préciser les termes.

Les pneus neige obligatoires pour certaines régions seulement

Après les divers épisodes neigeux paralysant une partie du pays que la France a connu ces dernières années, des mesures plus que nécessaires pour lutter contre ce phénomène font leur apparition depuis peu. Ainsi, une loi relative à l’usage obligatoire de pneus neige devrait voir le jour et s’appliquer directement dès l’hiver prochain. Cette mesure n’est pas novatrice, puisque certains pays comme l’Estonie, la Finlande, l’Allemagne et l’Italie l’ont déjà adoptée depuis de nombreuses années. Néanmoins, elle a le mérite de tendre vers davantage de sécurité et d’uniformiser les règles de conduite au sein du territoire européen.

Toutefois, bien que les risques en saison hivernale concernent tous les automobilistes, certaines régions seraient davantage concernées par ces nouvelles dispositions, notamment les régions montagneuses à qui il arrive de faire face chaque année à des situations compliquées causées par la neige. En conséquence, les premiers départements où cette nouvelle mesure devrait s’appliquer seraient la Savoie et la Haute-Savoie, mais elle devrait rapidement s’étendre à d’autres. Il est du ressort des diverses parties prenantes (maires, préfets, ministères, distributeurs de pneumatiques…) de s’organiser, afin de trouver un terrain d’entente. À partir de là, il faudra informer la population des futures dispositions à prendre.

Par ailleurs, il est important de préciser que tous les pneus neige ne se valent pas et qu’à ce titre, la nécessité de s’équiper avec des pneus de qualité est primordiale. Pour faire le bon choix, un comparateur de pneus tel que www.tiregom.fr est une solution judicieuse. D’ailleurs, l’utilisation de ces outils devrait se généraliser dans les années à venir, au vu des informations précieuses qu’ils procurent aux automobilistes, notamment sur les indices de consommation, les niveaux sonores et les performances sur route mouillée des pneus sélectionnés.

Une mesure qui devrait cependant s’étendre à l’ensemble de la France

Si les premières informations transmises ne semblent mentionner que les régions montagneuses, il y a fort à parier que si ce dispositif s’avère concluant, d’autres régions, y compris celles où la neige est plus rare, devraient être impactées par ces mesures. De fait, si ces dernières sont appréciées par la plupart en raison de leur visée sécuritaire, le fait qu’elles soient limitées pour le moment aux seules zones montagneuses a tendance à rendre plus perplexe.

Cela soulève notamment la question de la prise en compte des réelles caractéristiques du pneu hiver. En effet, en le limitant aux régions montagneuses, cela laisse à penser que les pneus hiver ne seraient utiles qu’en présence de neige. Or, l’utilité d’un tel équipement est bien plus large que cela et il serait d’ailleurs bénéfique pour cette raison d’en informer les automobilistes par des campagnes de prévention, dès la saison automnale. En effet, nombre d’usagers de la route ne songent pas à équiper leur véhicule de pneus hiver par méconnaissance des bienfaits qu’ils peuvent leur apporter en matière de sécurité.

Pour rappel, lorsque les températures chutent drastiquement, la gomme des pneus a tendance à durcir, augmentant sensiblement le risque d’avoir un accident dû à une mauvaise adhérence sur la route. Les pneus hiver sont quant à eux plus souples, leurs rainures plus profondes : en bref, ils sont spécialement conçus pour mieux adhérer à la route et pour résister aux basses températures. On dit généralement qu’en dessous des 7 °C, changer ses pneus est fortement recommandé.

De fait, tous les départements de France connaissent de telles températures en hiver, y compris ceux où il ne neige pas. C’est pourquoi cette nouvelle mesure, pourtant saluée par la plupart, entraîne quelques réactions négatives qui devraient inciter les législateurs à étendre leur utilisation plus largement pour plus de sécurité.

Quelques conseils pour rouler en hiver

Que vous soyez équipé maintenant ou à l’avenir de pneus neige ou non, il est impératif de redoubler de prudence pour limiter les dangers inhérents à la saison hivernale. Voici donc quelques recommandations à suivre :

  • Avant de prendre la route, pensez à consulter les chaînes météo pour vous renseigner sur les conditions météorologiques auxquelles vous allez être confrontés. Pensez également à vous informer sur les conditions de circulation pour prendre connaissance des accidents éventuels ou des bouchons recensés par Bison futé sur votre trajet.
  • Si les conditions ne sont pas favorables (vigilance orange, rouge), essayez dans la mesure du possible de différer votre départ le temps que les conditions soient plus optimales.
  • Si vous n’avez pas le choix et que vous devez impérativement vous déplacer, veillez à faire un tour de votre véhicule pour vous assurer de rouler dans les meilleures conditions possible. Pensez notamment à vérifier l‘état et la pression des pneus, le bon fonctionnement des feux de signalisation, des phares, des essuie-glaces et du lave-glace. Bien sûr, toutes les vitres avant et arrière devront être parfaitement dégagées.
  • Sur la route, il est impératif de laisser la priorité aux engins de salage ainsi qu’aux chasse-neiges. Tout dépassement de ces véhicules est interdit.
  • Votre vitesse doit être réduite et votre conduite souple. Il faut éviter les manœuvres trop brusques en cas de neige ou de route verglacée.
  • Si vous tombez en panne ou si vous êtes bloqué dans votre véhicule pour quelques raisons que ce soient, vous devez en avertir les autres conducteurs en mettant vos feux de détresse et sortir de votre voiture dès que vous le pouvez, muni d’un gilet de sécurité. Après avoir contrôlé l’absence de danger, vous devrez ensuite placer à environ 30 mètres de votre véhicule un triangle de sécurité. Pensez toujours à mettre dans votre coffre une couverture de survie, une lampe torche, des gants, des vêtements de rechange, ainsi que le nécessaire pour boire et manger avant de prendre la route dans de telles conditions, dans un souci de prévoyance.

Recevez les meilleurs articles par email une fois par semaine !
+ +
Inline
Inline