Le marché africain est de plus en plus exploré par les acteurs opérant dans le casino. D’ailleurs, leur nombre ne cesse de croître. Les Africains en général sont plus disposés et en mesure de profiter de ces jeux, alors que les entreprises sont prêtes à en tirer parti.

Toutefois, les opérateurs qui souhaitent s’implanter sur ce marché sont confrontés à des pièges, car ils sont très variés. Les casinos en ligne constituent une activité très appréciée par de nombreux joueurs. Au lieu de se rendre dans un vrai casino, la plupart préfèrent pratiquer cette activité directement en ligne.

Les faits et les chiffres

La croissance du marché africain a été stupéfiante au cours des dernières années. À la fin de 2017, le marché a affiché une valeur de près de 2,01 milliards de dollars, contre 1,93 milliard de dollars en 2016. Les experts de l’industrie s’attendent à une hausse de 5 % d’ici 2021.

Voici quelques conseils pour trouver un casino de confiance en Afrique :

L’Afrique du Sud est en particulier un marché en pleine croissance dans le secteur des casinos. En effet, les citoyens espèrent utiliser les nouvelles technologies et de nouvelles infrastructures pour jouer en ligne. Cela a considérablement augmenté le nombre d’acteurs potentiels, avec un plus grand accès au monde en ligne. Des jeux comme le bingo ont connu la plus forte hausse dans ces domaines, car ils se sont avérés très populaires auprès des habitants.

Le développement du mobile en Afrique

Une partie de l’essor de ces sites de casino en ligne provient du fait que les smartphones sont de plus en plus accessibles. Cela permet aux casinos mobiles de prospérer. Même si certaines de ces zones n’ont pas de connexion Internet fiable ou d’électricité, les téléphones portables ont toujours le vent en poupe.

Pour certains, cela peut signifier qu’ils doivent amener leur téléphone à un point de connexion plus fiable. Ce marché se développe rapidement, de plus en plus d’Africains veulent utiliser cette technologie.

Source :

Bulawayo24

Recevez les meilleurs articles par email une fois par semaine !
+ +
Inline
Inline