Fumer est loin d’être une pratique anodine, en raison de son impact sur la santé. Mais beaucoup de personnes continuent de s’y adonner. Pipe, cigare, tabac à rouler, cigarette ou cigarillo : le choix est large. Il est encore complété par le vapotage, nettement moins dangereux pour l’être humain. En désirant faire des économies ou pour s’épargner des déplacements, des internautes font le pas de l’achat de tabac sur Internet. Pourtant, ce geste est loin d’être neutre, quand bien même une marchandise réelle serait livrée…

Il est interdit de commander du tabac par correspondance

La loi française est claire : « La vente à distance de produits de tabac manufacturé, y compris lorsque l’acquéreur est situé à l’étranger, est interdite en France métropolitaine et dans les départements d’outre-mer. » Les douanes françaises commentent même : « L’achat de cigarettes et de tabac en ligne, soi-disant présenté comme discount ou pas cher, est strictement prohibé. »

Le tabac fait depuis la Révolution française l’objet d’une taxation spécifique. C’est ce qui pousse l’État français à encadrer au maximum sa vente, les buralistes jouant en quelque sorte le rôle d’agents fiscaux supplétifs, comme pour les loteries nationales.

Au départ, il n’était pas évident non plus que l’alcool soit achetable par Internet. Pourtant, c’est aujourd’hui la norme, pour les alcools forts aussi bien que pour les grands crus. On peut imaginer que ce sera un jour ou l’autre la même chose pour le tabac, notamment en raison de l’Union européenne, mais ce n’est pas encore le cas. À ce jour, faire venir du tabac par correspondance équivaut à de la contrebande, quel que soit le prix d’achat ou le lieu d’origine. Le colis aura de bonnes chances d’être saisi et confisqué par la douane, tandis que son destinataire est passible d’amende. Ne jouez donc pas à ce jeu dangereux !

Voici une vidéo évoquant le vote de cette interdiction par les députés :

Par Internet, il n’est licitement possible en France que de commander des articles annexes au tabac. Ce sont les pipes, les feuilles à rouler, les chenillettes, les porte-cigarettes, les briquets, les filtres, les caves à cigares, etc. Plusieurs enseignes web se sont spécialisées dans le commerce de ces produits. Par prudence, fuyez tous les sites qui prétendent aussi vendre du tabac.

Acheter un Zippo sur Amazon

Le tabac en ligne : une aubaine pour les arnaques

La plupart des individus qui veulent acheter du tabac sur Internet le font pour chercher des prix légèrement inférieurs à ceux pratiqués chez leur buraliste. D’autres recherchent simplement la simplicité : eh oui, nous sommes tellement habitués à tout commander en quelques clics ! C’est très tentant si on cherche un tabac en particulier, absent des zones rurales…

Aussi, ces internautes ne savent que rarement que l’achat de tabac sur le net est illégal en France. Pour cette raison, ils sont d’autant plus vulnérables vis-à-vis des arnaques, lesquelles pullulent en la matière. Il est d’ailleurs particulièrement dommage que des sites frauduleux arrivent sans aucun problème en tête des recherches sur Google ou autre. À tel point qu’ils éclipsent tous les forums de consommateurs où le pot aux roses est découvert.

Une boîte de petits cigares. Source : PxHere

Pour le tabac grand public, l’un des exemples les plus parlants est celui de tabac-boutique.com. De faux avis clients, des CGV de façade… et aucune mention légale ni même un moyen de contact autre que par e-mail. Posez une question avant votre commande et on vous répondra. Faites une réclamation après deux, trois, dix semaines parce que vous n’avez toujours rien reçu, et ce sera le silence radio. En fait, le webmestre est au fin fond du Far West et n’envoie jamais rien à ses « clients ». Et ces derniers n’ont que rarement le temps ou les moyens d’aller frapper à sa porte à l’autre bout du monde…

Dans un registre à peine un peu moins malhonnête, vous trouverez pour les cigares tout un réseau de sites détenus par la même personne. Ce sont cigares.com, swisscubancigars.fr et autres. Les cubains promis sont des faux, expédiés non de Suisse mais depuis Hong Kong. En outre, si c’est du vrai tabac chinois, le tout arrive horriblement sec…

Acheter une cigarette électronique sur Amazon

Attention aussi aux « demi-arnaques » !

L’appât du gain est tel que des enseignes 100 % légales essaient d’en profiter au maximum. C’est ainsi que des sites ne vendent pas de tabac à distance, mais proposent simplement de le réserver. En le payant à l’avance bien sûr ! Ce sont certains bureaux de tabac ayant pignon sur rue en Belgique et en Suisse principalement, et parfois dans d’autres contrées européennes.

Là où le bât blesse, c’est que les formulations sont ambiguës et qu’il faut souvent éplucher des conditions générales de vente particulièrement fournies pour comprendre ce dont il s’agit. Ces buralistes espèrent pour les plus honnêtes capter le passage des fumeurs français habitués à faire de nombreux kilomètres en voiture pour acheter leurs cartouches au Luxembourg, en Andorre ou ailleurs. D’autres miseraient plutôt sur l’oubli ou la magnanimité de leurs clients, ou bien ils ne permettent pas le remboursement, ou alors uniquement en bons d’achat… Le SEO de pointe et l’ambiguïté de la plupart de ces portails plaident malheureusement en faveur de ces dernières hypothèses.

Depuis certains pays, la Suisse par exemple, plusieurs buralistes prennent le risque d’envoyer des marchandises, sous la seule responsabilité de l’acheteur. Mais les saisies étant nombreuses, de même que les réclamations consécutives de la part des clients, ces bureaux de tabac se lassent rapidement de perdre du temps à coliser et expédier des marchandises non conformes aux lois françaises. Cela devrait suffire à attirer notre suspicion !

En bref, ne croyez pas à la poule aux œufs d’or et n’achetez du tabac que chez votre buraliste. Ou alors arrêtez de fumer, car cela revient à ruiner votre santé et à verser un impôt supplémentaire !

Acheter un livre pour arrêter de fumer sur Amazon

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Recevez les meilleurs articles par email une fois par semaine !
+ +