De nouvelles études médicales suggèrent que le cannabis peut améliorer l’humeur, mais que ses utilisateurs souffrent davantage de dépression.
Le cannabis est parfois appelé le « Prozac vert » à cause du fait que beaucoup de ses utilisateurs le trouve efficace pour booster leur esprit. Mais cela en fait-il un traitement efficace pour soigner la dépression ?

De manière très intéressante, l’idée que le cannabis peut être utilisé pour améliorer l’humeur remonte à plusieurs centaines d’année. Et beaucoup de personnes sont toujours d’accord. « Un certain nombre de consommateurs rapporte que le cannabis est efficace pour traiter la dépression » dit Zachary Walsh, professeur assistant en psychologie à l’Université de Colombie Britannique qui dirige un laboratoire de recherche sur le cannabis et la santé mentale.

Mais savoir si le cannabis peut traiter efficacement la dépression reste une question ouverte. La réponse est compliquée à donner car il y a différents types de dépression selon Walsh.

La dépression causée par le stress chronique peut être soulagée par l’utilisation de cannabis médicale, selon une étude de 2015 de l’Université de Buffalo. Le stress cause en effet une diminution des endocannabinoïdes naturellement présents dans notre corps. L’administration d’une petite quantité de THC fonctionne alors comme un antidépresseur en stimulant la production de sérotonine. En revanche, à haute dose, le THC diminue la production de sérotonine et semble aggraver la dépression.

Des recherches sont encore nécessaires. Les doses précises à administrer n’ont pas encore été vraiment déterminées et l’action précise des cannabinoïdes, les molécules comme le THC ou le CBD qui composent le cannabis, sur le corps humain reste un mystère.

Les études qui ont suivies des consommateurs récréatifs ont au contraire montré que ces personnes sont plus dépressives. Mais impossible de savoir si le cannabis cause la dépression ou si les personnes dépressives essaient le cannabis pour soigner leur dépression. Un facteur important pourrait être l’âge du consommateur. Chez les jeunes, une étude de 2009 montre que la consommation quotidienne de cannabis peut produire des dépressions et de l’anxiété, voire favoriser l’apparition de ces maladies à l’âge adulte.

Alors que les études ont du mal à confirmer si le cannabis peut être utilisé efficacement pour traiter la dépression, Walsh point le fait que les médicaments classiques font face au même problème. Dans certains cas, les antidépresseurs ne sont pas plus efficaces qu’un placebo et ont des effets secondaires beaucoup plus graves que ceux du cannabis.

Recevez les meilleurs articles par email une fois par semaine !
+ +
Inline
Inline